Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Paix à son âme ! L’article  fut publié mercredi 07 août 2019 par la RTBF, mais l’information en question porte la signature de M.W où l'on apprend avec beaucoup de tristesse que le corps sans vie de Binta Sagna, cette Sénégalaise née en France, qui avait été classée en 2017 parmi les leaders faisant l’Afrique, a été retrouvé sans vie dans son domicile bruxellois mardi 06 août. Le parquet de Bruxelles a confirmé, mercredi vers 17h30, que le décès de Binta Sagna est naturel. Après des études universitaires en droit et en commerce, Binta Sagna fonde son agence de communication : « La Sénégauloise », une agence de Consulting qui s’occupe de la mise en place de projets et de leur médiatisation. Avec celle-ci, elle aboutit à la création d’un puissant réseau de femmes africaines qui gèrent des projets et événements d’envergure internationale.

En 2017 rappelle M.W pour le compte de RTBF, le magazine de Johannesburg Tropics Magazine la classe parmi les 365 leaders qui font l’Afrique. La campagne qui s’intitule « #African DOers » répertoriait les figures marquantes de l’afro-optimisme pour redorer l’image du continent. Le site Financialafrik.com la définit comme «une militante activiste qui sait tisser sa toile dans des milieux divers allant du politique, au sport, de la musique, de l’art ou encore dans le milieu des affaires, mais toujours en lien avec l’Afrique.». Dans une interview à ce magazine, elle explique sa vision du monde : «L’argent est devenu le seul prisme dans l’existence de nombreuses personnes, leur seule motivation, leur seule valeur. Je me retrouve parfois désarçonnée par tant de vide ».Binta Sagna était également présente dans l’organisation de la soirée «Rire contre le racisme » en septembre 2015 à Bruxelles. Militante féministe, elle refusait le « rôle » que certains hommes imposent aux femmes : « Soyez des femmes non-conventionnelles qui se jouent du poids des stéréotypes et embrassent des professions soi-disant dites masculines », disait-elle.

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article