Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

On retrouve depuis hier lundi 08 juillet, ces belles paroles sur Facebook de madame Clarisse Nomaye. Elle prône le savoir-vivre entre humains : «Cultivons-nous. Éduquons-nous. Informons-nous. Améliorons-nous. Et n'oublions pas de rigoler et nous amuser. Être très sérieux n'a jamais prolongé l'espérance de vie. Au contraire le manque de distraction, de divertissement ou simplement de la bonne humeur peut être source de stress supplémentaire. Et les médicaments pour soigner les maladies de cœur coûtent plus chers que le moment de détente. Notre monde devient de plus en plus stressant à cause des choses inutiles que nous avons intégrées dans notre quotidien. Il faut trouver un moyen pour diluer ce trop nocif. Et l'un des moyens: rigolé de temps en temps. Ça fait du bien. Bonne nuit à tous. Le désordre n'a jamais contribué au développement d'un humain ou d'une société. Mais la distraction ou la recherche de la bonne humeur, totalement différent du désordre, peut nous aider à être plus productif et utile. Il suffit de reconnaître la frontière entre les deux. Love you guys ».

Guemona Djimet, doctorant en Archéologie eut publié son point de vue sur la liberté de la presse. Ainsi croit-il depuis hier lundi 08 juillet 2019 : «J'ai toujours eu de doute sur la liberté de presse. Maintenant, je sais que la liberté de presse est un slogan vide de sens ».

Clarisse Nomaye revient une fois de plus pour prodiguer quelques conseils à ses compatriotes Tchadiens via une publication sur son espace Facebook datée de lundi 09 juillet 2019 : « Les mamans ont rejoint les papas dans les bars. Une maman normale a beaucoup de peine à laisser son enfant aux soins des autres ou simplement laisser son enfant à la merci de la nature. Mais nous le faisons pour des raisons professionnelles, religieuses, sociales, voyages, remariage, ......Ces séparations sont souvent temporaires et bien organisées en vue de permettre à l'enfant d'être encadré et protégé durant notre absence. Mais de nos jours un phénomène nouveau différent des activités religieuses et ragots entre femmes qui les absorbent à longueur de journée que nous connaissons déjà apparaît. Ce phénomène est entrain de changer le visage de notre société et de nos familles .Il n'est pas rare de voir les mamans se donner rendez-vous dans les débits de boisson juste après le boulot ou dès le début de la journée. Pire il n'est pas rare de voir les femmes qui étaient restées à la maison durant les heures de travail, attendre impatiemment des coups de fils de ceux ou celles qui étaient au boulot pour les convier dans les bars. Enfin et c'est le comble, il n’est pas rare de voir les hommes conviés les femmes des autres, les mamans des enfants des autres dans les débits de boisson chaque jour après le boulot. Si c'était isolé, nous dirons que c'est normal car tout humain a besoin de distraction et de changer un peu d'air. Mais ce dont je parle ce matin c'est la fréquentation des débits de boissons qui est devenue l'activité principale dans la société et rester à la maison pour prendre soin des progénitures qui commence à devenir l'exception. On se soucie de moins en moins de la condition de l'enfant laissé depuis le matin à la maison. Ou quand on essaye de le faire, on a plus toutes les capacités (altérées par l'alcool). On devient violente ou simplement indifférente.

Nous les mamans avons rejoint les papas au bar au point où les enfants sont laissés à leur compte. Ils ne sont éduqués que par les médias ou les amis supposés plus clairvoyants. Les mamans émancipées ne voient plus la nécessité de rester à la maison auprès de leur progéniture qui les rabat les oreilles à longueur de journée. Elles ont désormais les moyens de faire comme les papas. Au temps de nos mamans et grand mères, les femmes étaient-elles obligées de rester à la maison parce qu’elles n'avaient pas les moyens de leur indépendance ? Ce phénomène me pousse à me poser cette question aujourd’hui. Ce matin je voudrai nous interpeller nous maman à reprendre l'éducation de nos enfants en main. Oui c'est difficile de supporter des enfants qui deviennent de plus en plus rebelles tout le temps sachant que l autre est au frais quelque part. Mais Il faut bien qu'une personne le fasse. Et cette personne c'est toi et moi ma sœur. Faire de la fréquentation des bars et autres débits de boissons une activité principale activité est un problème quelque soit la raison que nous avançons. Ne compromettons pas l'éducation de nos enfants au nom de la liberté et de l'indépendance financière. Il n'est pas interdit de prendre de l'air de temps en temps en compagnie des autres, mais si nous nous rappelons nos priorités, nous n'allons pas abandonner pendant longtemps et définitivement nos enfants au profit de la distraction. Ce sont des êtres humains appelés demain à être citoyens de ce pays. C'est important de faire de son mieux pour présenter à la société des humains avec un minimum de savoir vivre. Ce qu'ils feront demain est de leur responsabilité. Mais pour le moment nous avons cette responsabilité de leur inculquer des notions fondamentales. Nous aurons ainsi fait notre part. Futures mamans réfléchissez bien. Avant de décider de donner naissance à un enfant prenez la mesure de cette responsabilité Votre vie ne sera plus la même. Vous serez heureuse d'être appelée maman avec son corollaire de responsabilité. Les génies et autres propriétaires de Facebook qui vivent dans leur monde parfait avec des personnes parfaites, ne venez pas nous dire que ce sont des affirmations gratuites. Si tout est parfait chez vous, partager avec nous votre merveilleuse expérience. Cela nous aiderait à améliorer notre vie et société imparfaites en quête de réponses à ses maux. Bon début de semaine à tous. Maman revient à la maison. Ne laisse pas tes amies et amis te dérober de ta responsabilité au nom de l'égalité. Tes enfants ont besoin de toi auprès d'eux ».

Voici ce que Don Ebert du Mouvement les Transformateurs eut publié hier lundi 08 juillet 2019 sur son espace Facebook : «Un pays qui rouille. Un État qui est en crise. Une République qui se monarchise. Des institutions qui sont grippées. Une Administration qui est constipée. Une économie qui s'abime. Un peuple qui est encore dormitif. Une saloperie internationale qui se gonfle dans l'insensibilité. Difficile de pousser quelque Transformation que ce soit... mais pas impossible. Nous avançons avec mesure et assurance ! »

Une pensée du Dr Diar Issakha a fait l'objet d'une reprise le lundi 08 juillet sur l'espace Facebook de sa compatriote Zenab Orti : « Chers frères Tchadiens cultivons l'acceptation de différences et soyons fiers dans notre diversité car ça nous enrichira et nous éloignera de l'intolérance. Quand un Tchadien se glorifie d'être à 100% de telle ethnie ou de telle région, c'est juste de l'ignorance car bien que la mangue est douce, la salade de fruits l'est encore plus. La vraie richesse c'est d'appartenir a tout le monde, d'être Zakhawa, Ouaddai, Gambay, Massa, Kim, Arabe, Gouran, Kanembou... Nous, jeunes Tchadiens soyons malins et intelligents ne trainons plus les casseroles des anciens, eux qui nous ont conditionnés avec des " ne traîne pas avec les tels ou tels..." leurs problèmes ne devront pas être les nôtres, vivons à notre époque. C'est avec tout le monde que le Tchad avancera sinon, ça sera la division, les conflits, le sous-développement...et devinez quoi? On sera tous concernés car personne ne sera épargné ».

Enfin la rubrique Tchad Plus se termine par l’observation de monsieur Abazène Aboumkoulla, publiée depuis le jeudi 04 juillet 2019 : «En quoi, exactement, une bombe atomique iranienne menacerait elle la paix mondiale ? L'Iran n'en sera pas l'unique détenteur, il y en a bien d'autres dont Israël qui n'est pas signataire du traité de non prolifération des armes nucléaires et le seul pays à en avoir fait usage dans l'histoire de l'humanité ce sont les USA. L'absurdité est à ce niveau. Comment et pourquoi cette bombe iranienne, si elle avait existé, menacerait elle les USA et les puissances occidentales ? Les puissances qui font usage des armes de destruction massives et qui les vendent à Ceux qui en font un usage abusif, ce sont bien les puissances occidentales. J'aimerais bien poser une question au président Trump : qui est ce qui a fait usage de la mer des bombes? »

Voici quelques réactions d'internautes Tchadiens en réponse à la publication de leur compatriote Abazène Aboumkoulla.

Goundeimi Barkadeî Fodeya : « La bombe est une arme fatale et destructive et aucun pays ne peut en détenir sans l'accord des grandes puissances. Elle est aussi une arme dissuasive et de suprématie. L'Iran est une puissance sous régionale et en plus un pays islamique donc c'est une menace pour l'Israël et les USA, alors il fallait tout faire pour empêcher l'Iran de posséder une bombe atomique. A mon avis, pour un équilibre juste et équitable dans le monde il faut que tous les pays du monde soient dotés de l'arme atomique y compris le Tchad ».

Nour Mahamat Ibrahim : «L'État iranien est fragile, instable, et les dirigeants sont trop extrémistes pour détenir et sécuriser une arme de destruction massive».

Abazene Aboumkoulla : «Nour Mahamat Ibrahim, et pourtant ce sont les américains qui font un mauvais usage de leur puissance et ce sont eux les extrémistes qui ont été les seuls à en avoir fait usage ».

Awada Ali Yakhoub : «Nour Mahamat Ibrahim, comment as-tu su que les iraniens sont des extrémistes? »

Nour Mahamat Ibrahim : « Awada Ali Yakhoub, parce que leurs missiles sont déjà entre les mains de Hezbollah et les Houthis ».

Awada Ali Yakhoub :«Nour Mahamat Ibrahim, ce n’est pas vrai ce que utilise Hezbollah n’est pas interdit même le Tchad peut acheter »

Bilal Mahamat : « Qui a inventé la bombe atomique? Elle est de quelle nationalité? Si la réponse est comme celle que je pense donc vous l'aviez inventé et tout le monde peut l'avoir d'où on peut voir maintenant à quel moment l'utilisé ? ».

Abazene Aboumkoulla : «Bilal Mahamat, la bombe atomique n'est pas un objectif pour l'Iran parce qu'elle ne lui servira pas d'une part et parce que la doctrine suivie par l'Iran l'interdit ».

Goundeimi Barkadeî Fodeya : «Mr Abazene Aboumkoulla , vous avez parfaitement raison en tant que fervent croyant, mais n'oubliez pas la menace israélienne qui cherche coûte que coûte et vaille que vaille à fragiliser l'Iran ».

Abazene Aboumkoulla :« Goundeimi Barkadeî Fodeya,  Israël n'est pas une menace en soit. Elle ne sait pas seulement qu'elle est aussi une victime. Tout dirigeant israélien qui commence à le comprendre est automatiquement éliminé, d'une manière ou d'une autre. Charon et Rabin en savent quelque chose s'ils pouvaient parler».

Abdelkerim Mahamat Akouna : «Elle menace plutôt la position hégémonique des USA, ce qui mettrait en mal la stratégie américaine de vouloir tout contrôler, surtout que le gouvernement américain est spécialisé depuis fort longtemps en ingérence dans les affaires intérieures des États faibles. Cette bombe atomique iranienne est un obstacle majeur pour eux d'accomplir aisément leur programme diabolique (Nouvel Ordre Mondial) sur tous les États... »

La Rédaction

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article