Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

La question ci-haut est un bout des phrases, dont l'ensemble constitue une déclaration  d’un point de presse du président du Mouvement National pour le Changement au Tchad (MNCT), prononcée et mise en ligne depuis hier jeudi 2019. La déclaration de monsieur Mahamat Ahmat Lazina  en tant que président National du MNCT et Porte Parole de la Coalition de Partis Politiques de l’Opposition «GOUMOU», contient en elle la colère de ses militants écartés du processus électoral, appelant donc à la vigilance avec une mise en garde du pouvoir en place dirigé par Idriss Deby Itno : «Mesdames et Messieurs les Présidents et Secrétaires généraux de Partis Politiques de l'Opposition ; Chers collègues, présidents de Partis Politiques membres de la Coalition «GOUMOU», Mesdames et Messieurs les journalistes; camarades militantes et militants; mesdames et messieurs, distingués invités. Nous vous remercions une fois de plus d’avoir honoré notre invitation pour ce point de Presse avec 2 points inscrits à l'ordre du jour: l’installation du démembrement des membres de la CENI vendredi dernier à Massenya chef lieu de la province du Chari Baguirmo. Les élections législatives qui se pointent à l’horizon. Chers Compatriotes, les dispositions sont prises déjà pour une fraude massive aux consultations électorales qui se pointent à l'horizon. Une fois de plus, le pouvoir MPS est en train de nous conduire comme d'habitude vers des élections contestées et truquées. Mais cette fois-ci, nous ne nous laisserons pas faire et si tel sera le cas le pays sera confronté à toutes formes des contestations postélectorales. Dans la province du Chari Baguirmi, une mission conduite le vendredi 28 Juin 2019 pour l'installation du démembrement des membres de la CENI à Massenya a été un véritable désordre historique jamais vu. Certains obligés du régime qui se réclament de la province et qui auraient détourné des biens de l'État et continueraient toujours à le faire en complicité avec certains chefs de partis satellites dits de l'opposition ont installé des individus qu'ils avaient trouvé dans la rue en lieu et place des véritables représentants des partis politiques de l'opposition envoyés sur place. Ils ont utilisé tous les moyens illégaux et manu militari pour écarter nos représentants. Ils ont tombé très bas. Pire, ils ont demandé à certains de nos militants dans cette localité de leur trouver des gens pour les insérer au quota de l’opposition. Nous connaissons bien ces personnes qui usent de leur position au sein du parti au pouvoir pour intimider la population à des fins personnelles et égoïstes. Certains, après avoir mis par terre l'institution chargée d'appui à la jeuneuse dont ils ont la charge par leur gestion peu orthodoxe et leurs détournements à ciel ouvert, ils pensent cette fois-ci qu’avec cet argent volé ils peuvent acheter la conscience de la jeunesse ou celle de nos paisibles concitoyens dans cette province bénie de Dieu. Mais la jeunesse tchadienne n’est pas dupe. Elle est très informée de cette mascarade ».

Dans son intervention sous forme d’une conférence de presse, le président National du MNCT eut parlé de façon crue sans occulter la vérité. Il dénonce l’insupportable comportement des tenants du pouvoir. Sans peur, il les insulte en estimant bien fort que : «ces voleurs de la République seront comptables de la misère et du chômage de la majorité de nos jeunes. Ils seront certainement rattraper tôt au tard par la roue de l’histoire. Ce groupuscule d'incompétents avec des moralités douteuses en quête de notoriété et popularité auprès de la population et qui ne savent que satisfaire leurs libidos, «faroter» ou « frimer » avec l'argent des contribuables Tchadiens ou faire couler à flow l'alcool lors de leurs différentes soirées libertines, rêvent de déstabiliser le MNCT dans cette Province par le sectarisme, combine, et l'achat de conscience. Ils se trompent largement d'adversaire, le MNCT n'est pas un petit parti et ne se laissera pas faire. Ils croient qu'en trompant le Président Idriss Deby dont ils n'hésitent pas à enregistrer sa conversation dans leur téléphone lors de leur audience avec lui pour faire des chantages à leurs camarades de la province pour montrer qu'ils sont les hommes du Président et que ce dernier leur fait confiance et qu’ils ne passent jamais par le Secrétaire Général du MPS s’en foutant de sa procédure hiérarchique, que le Président de la République ne pourra jamais jeter un coup d'œil sur les détournements tous azimuts parce qu'ils estiment qu'ils sont ses hommes dans la province. Le MNCT ne laissera jamais faire et désamorcera cette bombe en retardement. On ne gagne jamais une élection avec des considérations ethniques ou communautaires ».

Et ce n’est pas la fin de sa déclaration politique. Il enchaîne en disant  avec le même ton que: «Leur tentative d'humilier et écarter coûte que coûte le MNCT avec l'aide de certains partis satellites soit disant de l'opposition est non seulement vaine mais rétrograde. Ils ont déjà été démasqués par nos vaillants militants sur le terrain que nous remercions au passage pour leur courage et détermination. Nous savons que leur objectif principal reste toujours de diviser la population pour leur permettre d'évoluer car ils savent que dans le passé, on avait remarqué que sans cette division, ils seraient juste une tare de notre société. Comment peut-on aller aux élections quand nos militants sont systématiquement écarter de Sous CENI et les Présidents de CENI provinciales sont imposés par le parti au pouvoir ?Peut-on encore parler de transparence électorale quand le parti au pouvoir est à la fois juge et parti? De ce qui précède, le MNCT exige ce qui suit: L’annulation pure et simple de cette pseudo-installation. Demandons au chef de fil de l'opposition de reprendre la liste avec les vrais représentants des partis politiques de l'opposition dans cette province afin de réparer la manœuvre louche de cette mission du vendredi dernier. Met en garde contre toute méthode malsaine d'usurpation des voies des urnes du MNCT dont les conséquences risqueraient d'être graves et s’ils continuent, ils marcheront certainement sur nos cadavres pour faire leur entrée à la 4ème législature. En fin, nous lançons un vibrant appel au peuple tchadien et à la communauté internationale à la vigilance car ce qui passe actuellement dans notre pays s'apparente à un déni pur & simple de la démocratie ».

La Rédaction

Contact important

Mahamat Ahmat Lazina

Président National du MNCT
Porte Parole de la Coalition de Partis Politiques de l’Opposition « GOUMOU»
www.presidentlazina.com
Mnct.tchad@yahoo.com

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article