Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Depuis hier mercredi 24 juillet 2019, la RTBF a publié une information signée par l’Agence Belga dans laquelle on apprend malheureusement qu’au moins six personnes ont été tuées et six blessées, dont le maire de Mogadiscio, Abdirahman Omar Osman, mercredi dans un attentat des militants islamistes shebab contre les locaux de la municipalité de la capitale somalienne, a annoncé le gouvernement. «Six personnes, dont deux adjoints du maire et trois directeurs (de services), ont été tuées dans l'attaque terroriste de cet après-midi (mercredi). Six autres ont été blessées, dont le maire de Mogadiscio et d'autres adjoints, qui sont maintenant soignés par l'équipe médicale », a déclaré le ministre de l'Information, Mohamed Abdi Hayir Mareye.« Les forces de sécurité enquêtent sur ce qui s'est passé et fourniront des détails plus tard », a ajouté le ministre, qui s'exprimait depuis les locaux de la mairie.Les shebab, affiliés à Al-Qaïda, qui ont l'habitude de mener ce genre d'attaques au cœur de la capitale, l'ont revendiquée.« Les Moujahidines ont mené une opération bien préparée au siège (de la mairie de Mogadiscio), où ils ont tué plusieurs ennemis », a déclaré le porte-parole des shebab, Abdulaziz Abu-Musab, sur la radio Andalus, la station du groupe.

Selon le porte-parole dont les propos rapportés par Belga pour la RTBF, les shebab visaient James Swan, le représentant spécial de l'ONU en Somalie, qui rendait visite mercredi au maire. La rencontre avait eu lieu environ une heure avant l'attentat et James Swan n'était plus sur place quand l'explosion a eu lieu, a-t-on appris de source onusienne locale. Le maire-adjoint, Mohamed Abdullahi Tulah, a confirmé à la radio gouvernementale Muqdisho que le maire avait été blessé, ainsi que certains de ses adjoints. Selon une source sécuritaire, un kamikaze serait entré dans le bâtiment où avait lieu une réunion et se serait fait exploser. Chassés de Mogadiscio en 2011, les shebab ont ensuite perdu l'essentiel de leurs bastions. Mais ils contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides y compris dans la capitale, contre des objectifs gouvernementaux, sécuritaires ou civils.Ils ont juré la perte du gouvernement somalien, soutenu par la communauté internationale et par les 20.000 hommes de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom). Les shebab ont mené plusieurs attaques d'envergure depuis le début du mois. Le 13 juillet, ils ont fait exploser un véhicule devant un hôtel de la ville portuaire de Kismayo (sud), puis pris d'assaut l'établissement, faisant au moins 26 morts et 56 blessés.Puis lundi, au moins 17 personnes ont été tuées et 28 blessées dans l'explosion d'un véhicule piégé près d'un point de contrôle situé sur la route d'accès à l'aéroport de Mogadiscio.

Ahmat Zéïdane Bichara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article