Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

L’Agence Reuters et la Radio Canada nous renseignent depuis hier mardi 02 juillet 2019 qu’un tribunal d'Agrigente, en Sicile, a levé mardi l'assignation à résidence de Carola Rackete, capitaine du navire de l'ONG allemande Sea-Watch, arrêtée au cours du week-end à Lampedusa après y avoir accosté de force avec 41 migrants secourus au large de la Libye. Le juge a non seulement estimé qu'elle n'avait violé aucune loi, mais qu'elle avait accompli son devoir de protection de la vie humaine.

Matteo Salvini selon toujours Reuters et la Radio Canada, ministre italien de l'Intérieur et chef de la Ligue, mouvement d'extrême droite, a fait savoir qu'il espérait davantage de sévérité de la part de la justice, mais a promis de l'expulser le plus tôt possible.Carola Rackete, qui est âgée de 31 ans, est accusée d'avoir mis en danger la vie de quatre policiers qui se trouvaient à bord d'une vedette des garde-côtes heurtée par le Sea-Watch 3 au moment où il accostait de force.Les autorités italiennes lui reprochent en outre d'avoir ignoré les ordres de la marine et de s'être rendue complice de passeurs.Le Sea-Watch 3, qui navigue sous pavillon néerlandais, est resté dans les eaux internationales pendant plus de deux semaines avant que la capitaine ne décide d'accoster de force à Lampedusa.Les 41 Africains débarqués samedi du navire ont été accueillis dans un centre d'hébergement. Selon Matteo Salvini, plusieurs pays européens se sont dits prêts à les recevoir.

A.Z.B

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article