Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Juste une petite nouvelle dans la forme, mais grande dans le fond signée de Daniel Fontaine que l’on retrouve depuis hier dimanche 21 juillet 2019 sur le site de la RTBF,rapportant que l'ONG SOS Méditerranée reprend ses activités de sauvetage de migrants au large des côtes libyennes, où au moins 426 personnes sont mortes depuis le début de l'année. Elle avait dû les interrompre fin 2018. Son navire, l'Aquarius, avait été empêché de naviguer par les autorités de différents pays. Avec Médecins Sans Frontières (MSF), elle a affrété un nouveau bateau, l'Ocean Viking. Il a été aménagé pour pouvoir accueillir des centaines de migrants en détresse. Ce navire bat pavillon norvégien, ce qui devrait lui éviter les mésaventures subies par l'Aquarius, l'année passée.

Selon le reporter Daniel Fontaine de la RTBF, l'Aquarius avait sauvé 30 000 personnes. Mais il avait perdu son pavillon de Gibraltar, puis du Panama. Or, aucun navire ne peut naviguer sans pavillon. Mais Sophie Beau, directrice de SOS Méditerranée, est positive. « Le pavillon de la Norvège nous semble être un pavillon très solide. Les autorités norvégiennes ont toujours soutenu le sauvetage en mer. C'est un Etat connu pour son respect du droit de manière générale sur la scène internationale. Donc on espère que ce pavillon va nous permettre de tenir avec ce nouveau navire ».L'Ocean Viking sera au large de la Libye d'ici la fin du mois. MSF et SOS Méditerranée en appellent aux Etats européens pour qu'ils acceptent d'accueillir les rescapés sauvés en mer. Les ONG ne souhaitent pas devoir faire comme Carola Rackete, capitaine du Sea Watch, qui avait forcé l'entrée du port de Lampedusa pour permettre le débarquement de ses passagers.

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article