Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Ainsi, La RTS info nous rapporte depuis hier samedi 20 juillet 2019 grâce à l’aide de l’AFP que l'Allemagne a salué ce samedi 20 juillet l'héroïsme des auteurs de l'attentat manqué contre Hitler il y a 75 ans. Angela Merkel a participé à la cérémonie, estimant que cette action avait contribué à la naissance de l'Etat de droit allemand. «Il y a des moments où la désobéissance peut être un devoir», a jugé la chancelière dans un discours honorant le caractère exemplaire des conjurés et leur courage, lors d'une cérémonie à Berlin devant les jeunes recrues de l'Armée allemande. L’opération «Walkyrie», coup d'Etat impliquant plusieurs milliers de militaires et civils, est l'acte le plus célèbre de résistance contre le régime hitlérien.

Le 20 juillet 1944 rappelle la RTS Info avec la participation de l’AFP, l'officier aristocrate Claus von Stauffenberg dépose un explosif à retardement dissimulé dans sa sacoche lors d'une réunion au quartier général du Führer «la Tanière du loup», près de Rastenburg, aujourd'hui en Pologne. La tentative d'assassinat échoue et le putsch est arrêté net. Hitler s'en sort avec de légères blessures. Le colonel et trois autres conjurés sont fusillés le soir même. Des centaines de personnes seront exécutées dans les semaines suivantes et leurs familles persécutées. S'il fait souvent figure d'indéniable héros à l'étranger, comme dans un film hollywoodien avec Tom Cruise en 2008, Claus von Stauffenberg continue de faire débat en Allemagne, où ses détracteurs lui reprochent une reconversion jugée tardive de sympathisant nazi en organisateur d'attentat. Il fut aussi longtemps considéré comme un «traître» dans une société encore imprégnée par les années du nazisme. Il faudra attendre les années 1980 pour que la résistance au nazisme soit véritablement reconnue. L'attentat du 20 juillet ainsi que le destin des étudiants du groupe «la rose blanche», décapités pour avoir distribué des tracts contre le régime, en sont devenus les emblèmes. Claus von Stauffenberg et ses alliés sont également toujours contestés, car ils défendaient surtout une vision élitiste et antipluraliste.

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article