Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Favori dans les sondages pour succéder à la Première ministre sortante Theresa May, Boris Johnson a fait jeudi une proposition assez surprenante en matière de politique migratoire.Il préconise un nouveau système à points pour « contrôler » l'immigration, thème au cœur du vote des Britanniques en faveur du Brexit en 2016. Boris Johnson et le ministre des Affaires étrangères Jeremy Hunt sont engagés dans une lutte acharnée pour ravir la place du leader du Parti conservateur, à qui reviendra le poste de Premier ministre laissé vacant par Theresa May démissionnaire, selon l'information de l'agence Belga relayée par la RTBF ce jeudi 27 juin. Le vainqueur de cette confrontation héritera également de l'épineux dossier du Brexit, programmé pour le 31 octobre.

S'il l'emporte, Boris Johnson envisage de mettre en place un nouveau système à point, une proposition déjà évoquée par le passé, mais sur laquelle Theresa May avait émis des réserves. « Nous devons être beaucoup plus ouverts à l'immigration de personnes hautement qualifiées, comme les scientifiques, mais nous devons également assurer au public que, lorsque nous quittons l'UE, nous contrôlons le nombre d'immigrants non qualifiés qui arrivent dans le pays », a affirmé l'ancien maire de Londres, partisan convaincu d'un Brexit dur, dan un communiqué. « Nous devons être sévères envers ceux qui abusent de notre hospitalité », martèle-t-il. « D'autres pays comme l'Australie ont d'excellents systèmes et nous devrions en tirer des leçons ». Boris Johson entend également garantir la protection des droits à quelque 3, 8 millions de citoyens européens installés au Royaume-Uni à pouvoir continuer à vivre dans le pays, même en cas de Brexit sans accord le 31 octobre prochain, comme Theresa May, elle même l'a garanti. Les deux candidats à la succession de la Première ministre sortante seront départagés par quelque 160 000 membres du Parti conservateur actuellement au pouvoir. Le gagnant de cette confrontation partisane sera connu le 23 juillet, et celui-ci devrait prendre ses fonctions le lendemain. Incapable de mettre en œuvre le Brexit, Theresa May a préféré rendre son tablier fin mai dernier après plusieurs propositions rejetées par les députés britanniques.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article