Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Il y a comme un malaise au sein du géant du réseau social américain qui pèse plus de 55 milliards (2018). C'est notre confrère Julien Covolo de la RTBF qui renseigne le vendredi 31 mai qu'un grand nombre d'actionnaires craignant une plus grande main mise de Marc Zuckerberg sur l'assemblée générale de la société, réclamerait de plus en plus nombreux la démission du PDG, selon la presse écrite française, notamment L'Observateur et Le Monde. Les revendications sont portées par l'association Fight for Future qui s'est mobilisée le jeudi 30 mai devant l'hôtel Nia à Menlo Park. Le message placardé sur le mur, est très explicite : « Virez Zuckerberg ». Après de multiples dérapages et l'appel d'un des cofondateurs à « démanteler le réseau social, c'est véritablement la goutte ayant fait déborder le vase, poussant les actionnaires à leur dernier retranchement.

Il est reproché au patron de Facebook de détenir 58% des droits de vote au sein du Conseil d'administration, en raison de sa double casquette de président et d'actionnaire détenant 13% du capital de Facebook. Quatre propositions ont été faites lors de la dernière assemblée générale afin de réduire cette influence du PDG sur le groupe : nomination d'un administrateur indépendant, ou encore le changement du mode de scrutin lors de l'élection de nouveaux membres. Toutes ces mesures ont été rejetées sans exception par Marc Zuckerberg, et de facto par le conseil d'administration également. «Facebook fonctionne comme une dictature », a regretté une porte-parole dans les colonnes du Monde. Du côté de l'équipe dirigeante, on considère qu'une telle structure « contribue à notre stabilité et isole notre conseil d'administration des pressions extérieures ». Le PDG y aurait parfaitement sa place, puisqu'il « se préoccupe » du « succès à long terme » de Facebook selon ses membres. Il est à noter qu’une « administratrice référente » vient d'être récemment nommée, en la personne de Susan Desmond-Hellmann. De nombreux investisseurs admettent toutefois ce choix insuffisant.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article