Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Tout est parti de l’attitude du patron du géant de réseau social Facebook, Marc Zuckerberg qui a ignoré, selon notre confrère Emile Bergeron du Journal de Montréal dans sa publication datée de mardi 28 mai 2019, une convocation à comparaître d’un comité de la Chambre des communes, mardi, son absence lui attirant une vague de critiques. Le Comité permanent de l’accès à l’information, de la protection des renseignements personnels et de l’éthique avait assigné M. Zuckerberg, mais aussi la directrice de l’exploitation de Facebook, Sheryl Sandberg, à comparaître. Aujourd’hui, le Comité examine la possible responsabilité des géants du Web en matière de la protection des renseignements personnels et de la démocratie.

Les autorités canadiennes sont piquées au vif du fait que le réseau social Facebook a envoyé à la confrontation les responsables des politiques publiques, Kevin Chan et Neil Potts, considérés comme de petits couteaux. L’absence de monsieur Zuckerberg et madame Sandberg leur fait courir le risque des accusations d’outrage au Parlement canadien. « Je n’ai jamais vu une telle situation où le chef d’une entreprise ignore une sommation légal », a regretté le député néodémocrate, Charlie Angus, dès le début de la réunion. Pour lui, l’absence des têtes dirigeantes de Facebook est particulièrement « surprenante »  alors que des représentants des quatre coins du monde sont à Ottawa. Il est à souligner que la rencontre du Comité parlementaire se tient en parallèle de celle du Grand Comité international sur les mégadonnées, la protection des renseignements personnels et la démocratie. Les parlementaires ont adopté une motion intimant l’ordre aux deux dirigeants de Facebook de venir comparaître dès qu’ils fouleront le sol canadien à nouveau. Certains membres du Comité ont qualifié l’absence de monsieur Zuckerberg d’inacceptable et de manque de respect. «M. Zuckerberg et Mme Sandberg nous ont mandatés de nous présenter ici pour parler de ces enjeux qui font partie de notre champ d’expertise », a rétorqué au nom de Facebook monsieur Potts.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article