Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Cela pourrait paraître drôle pour beaucoup de personnes, surtout en Occident, mais que voulez-vous qu’ils fassent lorsqu’il s’agit d’une question de survie? Qui donc a tort : est-ce les trois conducteurs soupçonnés de trafic d'êtres humains ou  les voyageurs découverts dans les tableaux de bords? Le plus difficile lorsque l'on fait face à des telles situations qui touchent à la vie d’êtres humains, ce ne sont pas les réponses justes, mais plutôt des vraies questions pour comprendre les raisons pour lesquelles des tels événements à l’exemple de cette information mise en ligne depuis hier mercredi 29 mai 2019 par la RTBF et ses Agences, se produisent encore de nos jours? Peu importe le pays ou le continent! Dans une citation devenue célèbre en milieu littéraire, Grégoire Lacroix dans les euphorismes de Grégoire, Tome 3 en 2017  affirma que : «Si la vie ne vous apporte aucune réponse, c’est que vous n’avez pas posé les bonnes questions». Et le même Grégoire Lacroix affirma en 2006 : «J’admire les gens qui vont jusqu’au bout de leurs idées sans se poser la question de savoir si elles sont bonnes». Finalement cela est bien rassurant de poser des questions même si souvent on n’obtient pas des réponses justes et efficaces. C’est dans ce sens que cette nouvelle livrée par la RTBF et ses agences selon laquelle trois migrants africains, dont une adolescente de 15 ans, ont été découverts cachés sous les tableaux de bord et derrière les sièges de trois voitures à la frontière entre le Maroc et l'Espagne, a annoncé lundi 27 mai 2019 la police espagnole. Nous interpelle tous ! Peu importe aussi les questions que l’on se poserait  ou les vraies réponses que l'on obtiendrait en guise des résultats !

Et n’arrêtons d’ailleurs pas seulement là ! En effet, selon toujours la RTBF avec ses Agences, la découverte de la jeune fille et de deux hommes de 20 et 21 ans a eu lieu dans la matinée du vendredi 24 mai 2019 lors d'une fouille des véhicules au point de passage entre le Maroc et l'enclave espagnole de Melilla, a expliqué un porte-parole de la Garde civile. Deux migrants s'étaient recroquevillés dans des espaces minuscules aménagés sous les tableaux de bord et le troisième dans un compartiment derrière le siège arrière de l'un des véhicules, selon un communiqué.  Deux d'entre eux ont dû être pris en charge médicalement car ils présentaient « des symptômes d'asphyxie, de désorientation et de douleur généralisée dans les articulations en raison des conditions horribles dans lesquelles ils voyageaient », précise le communiqué. La police a arrêté les trois conducteurs, tous des Marocains, âgés de 19 à 31 ans, soupçonnés de trafic d'êtres humains. La police des frontières a également découvert vendredi, au même point de passage, un migrant de 20 ans suspendu au châssis d'un camion. Les enclaves espagnoles de Melilla et Ceuta sont les seules frontières terrestres de l'Union européenne en Afrique. Elles sont souvent utilisées comme point d'entrée en Europe par les migrants africains, qui essaient généralement d'escalader les gigantesques clôtures installées le long de la frontière, ou bien de longer la côte à la nage.

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article