Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Un vieux sage disait un jour à son fils, suite aux défaveurs de son histoire, puisée dans sa tradition ancestrale, transmission orale, historique, linguistique, archéologique et culturelle :« Vouloir jouer du tambour sur la poitrine d’autrui, c’est comme vouloir siffler avec la bouche d’un autre ».Cette phrase forte et remplie de sagesse est tirée d’une Bande dessinée(BD):«Vestiges des Ancêtres,les Vaillants résistants »,signée de monsieur Serge Diantantu à l’occasion de la journée nationale des Mémoires de la Traite Négrière de l’esclavage et de leurs abolitions,organisée depuis hier jeudi 02 et qui se termine aujourd’hui vendredi 03 mai 2019 par la ville de Toulouse en collaboration du Conseil Représentatif des Associations Noires de France(CRAN). Et en vous évitant des vaines recherches, disons-le très rapidement que cette grande exposition sur la Traite négrière, l’esclavage et ses abolitions se passe de 14h à 22 h à l’Espace des Diversités  et de la Laïcité,situé non loin du Métro François Verdier au 38 Rue d'Aubuisson,31500 Toulouse. D’après les Organisateurs, ce grand événement qui a bien son sens est initié par la Mairie de Toulouse dans le cadre de sa politique de lutte contre les discriminations. L'Exposition est en question le fruit du travail de recherche du dessinateur de Bande dessinée(BD) monsieur Serge Diantantu, qui a abouti aux cinq Tomes de « Mémoire de l’esclavage ».

En contemplant une par une, des affiches imprimées en grand format dans un espace aménagé pour la circonstance au premier étage au sein de la Maison des Diversités et de la Laïcité, on découvre très rapidement que cette occasion assez rare de nos jours, restitue d'une manière très profonde l’esclavage depuis la fin de l’Antiquité en Orient  jusqu’aux siècles de traite négrière occidentale et à son abolition.Elle est surtout très largement illustrée, permettant ainsi au jeune public d’appréhender au mieux ce sujet inscrit dans les Programmes scolaires et recommandé par l’article 2 de la loi Taubira de 2001.  En analysant les témoignages ou les explications de certaines personnes avec l'appui des documents bien élaborés, on perçoit ou on saisit aussitôt les intentions pédagogiques de cette exposition qui, on dirait se passe pour la première fois à Toulouse. Ainsi, disons-le donc que son but premier est de sensibiliser le grand public, mais aussi les plus jeunes à la question de la traite négrière, de proposer aux enseignants un support exhaustif à l’enseignement de cette période de l’histoire. Aussi, dans cette même exposition sur la traite, l’esclavage et ses abolitions, on constate très vite les différents titres des panneaux  avec à première vue l’Editorial par monsieur Serge Diantantu,la Culture de la canne à sucre et l’avènement de l’esclavagisme, le début du commerce  d’esclaves pour les Européens, la Colonisation et l’exploitation  du « Nouveau Monde »,le commerce d’esclaves pour exploiter les nouvelles plantations en Amérique ,l’intensification du commerce d’esclaves avec le début du commerce triangulaire. Et ce n’est pas fini.On découvre également comme titre, la codification de l’esclavagisme, le commerce maritime esclavagiste, le rafle des esclaves  et enfin l’abolition de l’esclavage et le devoir des Mémoires. Et pour renforcer agréablement ce grand événement culturel et plein d'histoire, les Organisateurs n’ont pas oublié d’intégrer une animation musicale Show avec le très grand artiste  Shak Shakembo, dédicaces des BD de Serge Diantantu « Vestiges des ancêtres » Tome 1 et sans exclure la vente de divers articles utiles liés à la manifestation et ponctuellement des séquences forts de photographie. Bref, c’est un événement riche en couleurs,exceptionnellement bien organisé! Il faut surtout pour boucler la boucle, mentionner qu’à partir de 20h 30 jusqu’à 22h, les visiteurs, surtout ceux qui auront la chance d’effectuer le déplacement ce vendredi 03 mai 2019 à l’Espace des Diversités  et de la Laïcité, auront droit à une conférence et échanges  sur l’histoire de l’esclavage.Comme a bien sagement su le dire George Bernard Shaw : « Si tu as une pomme, que j’ai une pomme, et que l’on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. Mais si tu as une idée, que j’ai une idée et que l’on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées ».

Ahmat Zéïdane Bichara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article