Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Charlotte Simonart eut signé depuis le vendredi 12 avril 2019 cette nouvelle publiée par la RTBF où la journaliste raconte que la politique s’invite dans la Téléréalité. Elle part d’un titre : « Miss Président », une nouvelle émission qui a été lancée fin janvier 2019 à la Télévision kényane. L’équivalent de la « Star Académie » version politique. Elles sont 40 femmes au départ, jugées sur leur capacité de leadership. Une seule remportera le titre de « Miss President » à l’issue de plusieurs semaines de concours.financé par l’Union européenne qui vise à sensibiliser le grand public sur la place des femmes en politique et combattre les préjugés sexistes. « Si vous aviez le pouvoir de devenir la présidente du Kenya, accepteriez-vous ?« Voteriez-vous pour une femme Présidente ? Pensez-y ! Vous regardez » Miss President». Dès les premières secondes du générique, le présentateur apostrophe, le doigt pointé, les téléspectateurs kényans. C’est leur nouveau rendez-vous de télévision chaque mercredi soir sur KTN, l’une des principales chaînes du pays.Lors des premiers épisodes, les candidates défilent devant un jury de professionnels (spécialistes de la communication, journalistes et politiques).

Selon la journaliste Charlotte Simonart pour le compte de la RTBF, les téléspectateurs découvrent ce jour-là Collette Akwana, avocate de formation. L’un des membres du jury l’interpelle : « Si vous aviez le pouvoir de devenir la présidente du Kenya, accepteriez-vous ? » Pleine d’assurance, Collette rétorque « Bien sûr ! », avant de se lancer dans un discours persuasif.Collette Akwana est mère de 2 jeunes enfants. Issue d’une famille plutôt aisée, elle a parcouru le monde avant de vouloir changer les choses ici au Kenya. « J’ai entendu une publicité pour Miss Président. Ils cherchaient une femme dirigeante qui serait capable de mener ce pays plus loin. Et je me suis dit : « Mais c’est moi qu’ils cherchent ! ». Quand on voit tout ce qu’il se passe au Kenya, il faut que les bonnes personnes puissent entrer dans cette sphère de décideurs et essayer d’influencer ce qui est fait, quelqu’un qui aime le Kenya et veut résoudre les problèmes que nous traversons. »

Ahmat Zéïdane Bichara

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article