Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

L’agence chinoise nouvelle rapporte qu’un instituteur coupable d’un acte grave d’empoisonnement envers ses élèves dans un jardin d’enfants du centre du pays  a été mis aux arrêts. Selon l’Agence française de presse qui relaie cette information, nommé Wang, l’enseignement auteur de cet acte odieux, a versé pour une raison non encore précisée du nitrite de sodium dans la bouillie servie aux écoliers lors de leur petit-déjeuner, d’après les conclusions d’une enquête préliminaire citées lundi soir par l’agence de presse officielle chinoise. Les enfants se sont mis à vomir et certains se sont évanouis peu après avoir fini de prendre leur repas, le 27 mars dernier dans une école de la ville de Jiaozuo, dans la province du Henan. Cinq jours plus tard, un enfant était gardé à l’hôpital dans un état assez grave et sept autres étaient en observation.

 

Selon un parent cité par le quotidien Nouvelles de Pékin, il dit avoir été prévenu par l’école que son enfant avait été hospitalisé. Sur place à l’hôpital, les médecins l’ont informé que l’écolier avait subi un lavage gastrique. Initialement utilisé pour la conservation des viandes, le nitrate de sodium est un produit chimique qui peut s’avérer toxique pour l’être humain lorsqu’il est ingéré à l’état pur. Cet incident s’est produit juste avant l’entrée en vigueur lundi d’une directive gouvernementale obligeant les directeurs d’école, de maternelle au second degré, à prendre également leur repas à la cantine avec leurs élèves, à la suite de nombreux scandales alimentaires dans l’éducation nationale. Les écoles sont désormais tenues de rendre publiques leurs sources d’approvisionnement alimentaire et mettre en place des dispositifs de contrôle de la qualité. En mars, 36 écoliers ont déjà été hospitalisés après avoir consommé de «la nourriture moisie » dans un établissement primaire de la province du Sichuan (sud-ouest). Le scandale a causé la révocation du directeur de cette école, selon le quotidien officiel Global Times. Les parents d’élèves n’ont pas hésité à poster sur les réseaux sociaux des photos de pain moisi, de tourtes à la viande décolorées et de poissons pourris, ce qui a suscité un débat national autour de la question de sécurité alimentaire.

M.T.Y

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article