Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Normalement, sauf erreur de notre part, sinon cette publication que l’on retrouve depuis le mardi 27 mars 2019 sur l’espace Facebook du secrétaire général de la Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme(CTDDH) Mahamat Nour Ahmed Ibedou, ne porte aucune signature. Mais en la lisant, on aperçoit progressivement ses propres expressions ou sa façon habituelle de qualifier le régime actuel d’Idriss Deby Itno : « Il est évident que tout acte de vandalisme et de violence ne mérite pas d'être soutenu, c'est un fait; mais exprimer un ras-le-bol contre le calvaire programmé par Idriss Deby pour punir tout un peuple est un acte que je qualifierais de citoyen. Ces jeunes de la diaspora qui avaient pris la décision et le risque d'investir leur ambassade en France ont posé un acte qui traduit la frustration et l'étouffement de tout un peuple par Deby et ses semblables. C’est bien l'absence totale d'espace d'expression, les souffrances quotidiennes volontairement infligées au peuple tchadien à qui il est refusé d'exprimer son mécontentement, les interdictions systématiques de toutes manifestations pacifiques, ce sont toutes ces raisons qui ont provoqué la prolifération des rébellions armées ; parce qu'on a refusé à ces citoyens toute autre expression de mécontentement. Certains opportunistes et autres griots attitrés du régime politique de Deby ont tôt fait de qualifier ces jeunes de voyous et de tous les noms d'oiseaux; Nous pensons qu'ils se trompent lourdement parce-que ces jeunes n'ont attaqué et occupé aucun autre endroit que leur ambassade symbole d'un système responsable de tous les malheurs du peuple tchadien; ces jeunes ne méritent pas d'être traités de voyous; ils sont un million de fois plus respectables que leurs détracteurs qui se gavent dans le râtelier de Deby en partageant avec lui les ressources volées au peuple tchadien ».

Finalement à travers le premier paragraphe de sa réaction et surtout le second, on saisit si bien facilement que c’est bien monsieur Mahamat Nour Ahmed Ibedou en tant que secrétaire général de la CTDDH qui est bien l’auteur en l’assumant fièrement. D’ailleurs, il le confirme bien en reconnaissant avec une analyse politiquement assez convaincante que : « Ces jeunes ont fait des dégâts dit-on (quelques meublés et des documents dispersés), mais ceux-ci ne sont rien à côté des dégâts causés par Idriss Deby pendant vingt-neuf ans au pays. Nous pensons que l'acte posé par ces jeunes, vandalisme mis à part, n'est pas à négliger; il a permis d'attirer l'attention du monde sur les souffrances que continue à subir le peuple tchadien martyre. Nous à l'intérieur du pays devrions suivre cet exemple héroïque en occupant ces « boîtes à merdes » (passez moi l'expression) que sont l'Assemblée nationale et autres cour suprême, conseil constitutionnel etc…ces institutions qui continuent à donner aux agissements criminels de Deby un cachet légal. Donc vandalisme mis à part, cet acte de nos jeunes de la diaspora est à consigner en lettre d'or dans les annales de l'histoire de notre pays. Nous exigeons donc la libération immédiate de ces jeunes qui ont traduit les souffrances refoulées de tout un peuple. Le gouvernement français qui est le responsable direct du calvaire des Tchadiens doit tirer les conséquences de des agissements criminels du système politique tchadien dont il est le principal soutien ».

Ahmat Zéïdane Bichara

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article