Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

La dernière poche de résistance de l’EI en Syrie vit-elle ses dernières heures ? C’est une dépêche l’AFP datant de dimanche 03 mars qui en fait écho. Soutenue par la coalition internationale anti-djihadiste, des forces arabo-kurdes ont fait pleuvoir dimanche un déluge de feu sur la dernière poche du groupe Etat islamique (EI) en Syrie, cherchant à donner le coup de grâce à son «califat » autoproclamé il y a déjà près de cinq ans. Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont lancé vendredi l’offensive contre les combattants de l’EI, peu de temps après l’évacuation de milliers de civils. Les derniers combattants Djihadistes se sont retranchés dans une poche du village de Baghouz, dans la province de Deir Ezzor, aux confins orientaux de la Syrie. Selon les reporters de l’AFP, les combattants Kurdes et arabes ont acculés les jihadistes dans leur dernier retranchement, où la coalition internationale avec à sa tête Washington, a repris  de plus belle ses bombardements.

 

A quelque 400 mètres du refuge des Djihadistes, un journaliste de l’AFP pouvait entendre distinctement les tirs d’artillerie  et le crépitement des armes. Des images de fumée noire et grise provoquées par les frappes, se répandent au dessus du secteur visé, composé de quelques pâtés de maisons accolées à un campement informel près du fleuve de l’Euphrate. Suite à une frappe aérienne, un dépôt de munition a explosé, provoquant des détonations comme un feu d’artifice. Une partie du campement informel a littéralement été endommagé, mais plusieurs tentes restent encore debout. Juché sur le toit d’un immeuble près de la zone de combat, un commandant des FDS explique à l’AFP que la grande partie du camp a été débarrassée de l’EI. « Il y a des tunnels souterrains. On ne sait pas combien de membres de l’EI sont toujours dedans. Ils sont totalement assiégés. Ils ont enfoui beaucoup de mines dans les maisons et sur les routes », a indiqué ce commandant des opérations. Après avoir conquis un grand territoire en 2014, l’EI avait proclamé en juin de la même année, un califat sur les vastes régions et les grandes villes conquises en Syrie et Irak, où l’organisation terroriste a mené de multiples attentats et exactions. Les Djihadistes ont vu leur territoire se réduire jour après jour, devant les multiples offensives des alliés ces deux dernières années.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article