Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

L’Europe envisage d’imposer le visa à partir de 2021 à tous les ressortissants américains à destination de l’espace européen.Cette information a fait l’objet d’un article rédigé par Jean-François Herbecq et publié depuis le samedi 09 mars 2019. Pour se rendre dans l’espace Schengen, il sera demandé aux américains de détenir dorénavant de visas. Un système de visas, un peu semblable à celui du système américain dénommé ESTA, sera mis en place au niveau européen. Cet acronyme ESTA signifie Etias pour European Travel Information and Authorization System qui entrera en vigueur dans moins de deux ans, a pour ambition d’améliorer la sécurité. Autrement dit, le but est de filtrer les demandeurs avant leur rentrée, en particulier sur les questions liées au terrorisme et à l’immigration illégale, tout en facilitant le terrorisme.  Ce projet européen existe dans les cartons depuis 2016. Les citoyens américains sont d’ores et déjà informés par l’Union européenne. Actuellement, ceux-ci ont la possibilité de voyage sans visa en Europe durant 90 jours au maximum. Cela ne sera plus le cas pour tous ceux qui se rendront dans l’espace Schengen à partir de janvier 2021. Tous les ressortissants américains en sont concernés y compris les mineurs.

Pour se faire, tout requérant américain devrait répondre préalablement à une série de questions de sécurité de base (drogue, terrorisme, trafic d’êtres humains, voyages en zone de guerre, passé criminel, emploi, voyages précédents en Europe etc.), être détenteur d’un passeport valable, d’une adresse mail et d’une carte de crédit, pour régler la redevance de 7 euros. En cas d’acception, la procédure sera achevée en quelques minutes. En cas de refus, le motif devrait être notifié à l’intéressé dans les 96 heures : risque en matière de sécurité, de migration irrégulière ou d’épidémie. Le nouveau système vaudra pour des séjours de moins de 90 jours, durant 3 ans, avec un nombre illimité d’entrées et de sorties dans l’espace Schengen. Le nouveau système permettra de voyager dans les 26 pays dits de l’espace Schengen (22 membres de l’UE dont la Belgique, et 4 non membres, Suisse, Norvège, Islande et Liechtenstein, de même qu’aux 3 micro-Etats membres de facto de Schengen, Monaco, San Marin et le Vatican). Le nouveau système concernera aussi les ressortissants d’autres pays jusqu’à présents exemptés de visa européen, tels que le Canada, le Brésil, la Corée du Sud, le Japon ou la Nouvelle-Zélande. Et pour les voyages dans les pays non-membres de Schengen comme le Royaume-Uni, il n’y aura aucun changement pour les citoyens américains : ils continueront à y avoir accès sans visa durant 90 jours.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article