Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Un pan de passé relatif à la scolarité du locataire de la Maison-Blanche vient d’être révélé mercredi 06 mars par l’agence Belga, qui rapporte l’information selon laquelle une école militaire de New York anciennement fréquentée par le président américain Donald Trump à l’adolescence a dissimulé ses dossiers scolaires en 2011 après des demandes persistantes d’amis du futur président, d’après le Washington Post. Ces pressions se faisaient jour pendant que Donald Trump s’était mis à défier le précédent président américain, Barack Obama, de publier ses résultats scolaires en se demandant comment il avait pu faire pour intégrer un établissement de l’Ivy League, ce groupe composé de huit universités prestigieuses du nord-est des Etats-Unis.

L’ancien proviseur de la New York Military Academy Evan Jones, sollicité par le journal américain a expliqué que le directeur « était venu le voir paniqué parce qu’il avait été abordé par d’anciens élèves influents et fortunés qui étaient des amis de M. Trump » et voulaient que ses résultats scolaires restent secrets. Le paradoxe c’est que monsieur Trump se targue fréquemment d’avoir été un brillant élève dans sa jeunesse. Le chef d’établissement d’alors de cette école privée, Jeffrey Coverdale, a pour sa part avoué au quotidien avoir rejeté une demande de membres du Conseil d’administration de ladite école visant à se faire remettre les dossiers scolaires de monsieur Trump. Mais il les a fait déplacer. «Je les ai transféré ailleurs sur le campus dans un lieu d’où ils ne pouvaient sortir. C’est la seule fois où j’ai jamais transféré les dossiers d’un ancien élève », a révélé monsieur Coverdale. Cette école militaire avait accueilli l’actuel président américain durant cinq années à compter de l’automne 1959. Selon lui, ses parents estimaient qu’il lui fallait de la discipline. L’ex- avocat personnel de M. Trump, Michael Cohen a déclaré la semaine dernière lors de son audition par la Commission parlementaire que l’une de ses tâches était de menacer de poursuites les écoles qu’avait fréquentées le président afin qu’elles ne publient pas ses notes. Evan Jones a dit ignorer si la demande initiale à l’Académie militaire pour obtenir les dossiers scolaires de M. Trump venait de M. Cohen.

Moussa T. Y

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article