Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

La société américaine est secouée constamment par des actes racistes des certains citoyens envers d’autres et parfois les bavures de quelques agents de police sont inadmissibles au regard de la loi. Mais sont-ils protégés par la justice ? En tout cas, c’est le sentiment général partagé par une grande partie de la communauté noire américaine.L’agence Belga en donne une parfaite illustration en publiant hier dimanche 03 mars, une information selon laquelle la justice a décidé de ne pas inculper deux policiers qui ont abattu un Afro-Américain au motif qu’ils avaient cru que le téléphone portable de la victime était un pistolet. Cette annonce a déclenché une vague de protestation et d’appel au changement.

Selon la procureure du comté de Sacramento en Californie, Anne Marie Schubert, les officiers Terrence Mercadal et Jared Robinet ont agi légalement lorsqu’ils ont tiré 20 balles sur Stephon Clark, âgé de 22 ans, en mars dernier après l’avoir poursuivi dans le jardin de sa grand-mère, confondant son  iphone avec une arme. Celle-ci a considéré que les policiers ont agi dans leurs droits en voyant un faisceau lumineux, près de la main de la victime, avant que celui-ci s’avance vers eux. Les deux policiers ont justifié leur acte en pensant que le jeune en question portait sur lui sur fusil et ont ouvert le feu. «C’était un homicide, et ils devraient être inculpés », a réagi la mère de Stephon Clark.  Le système judiciaire «n’est pas pour nous. Il n’est pas pour la communauté noire », a-t-elle déploré. Sa famille a attaqué en justice la ville pour mort injustifiée et escompte des dommages à hauteur de 35 millions de dollars. Cette mort survenue l’an dernier, avait suscité de vives réactions ayant conduit à une réforme de la police dans cet Etat avec l’introduction de mesures de transparences garantissant un meilleur accès aux enregistrements des autorités.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article