Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Cette fois-ci Dr Djiddi Ali Sougoudi n’a pas voulu se servir de son Coup de Badangaï pour faire passer son message sur une mystérieuse panthère apparue le jeudi 14 février 2019 au quartier Guinebor,au cœur d’une des banlieues ou bidonvilles de N’Djaména la capitale tchadienne, mordant de façon inattendue plusieurs personnes. Selon certaines sources provenant de la Capitale tchadienne, on compte encore des blessés recevant des sérieux soins médicaux. Mais quelques questions restent posées : A qui appartient cette panthère et d’où provient-elle ? De qui nous proviendrait la vérité sur un tel accident ayant semé des troubles dans l’un des quartiers de cette capitale africaine ? Malheureusement à l’absence des réponses officielles ou authentiques venant de la part du ministère chargé de la sécurité des populations et surtout de la mairie de  N’Djaména, Dr Djiddi Ali Sougoudi, apparemment en qualité d’un citoyen conscient des difficultés dont sont confrontés ses compatriotes, eut tenté d’apporter à sa manière quelques réponses qu’il eut décidé depuis hier samedi 16 février 2019 de les publier sur les réseaux sociaux. Ainsi pense-t-il : « La provenance de l'animal reste un mystère et les supputations sont nombreuses. Qu’est qui peut inciter un fauve sauvage à entrer en ville et s'attaquer aux Habitants? Certains spécialistes pensent que c'est la pression humaine exercée sur le milieu naturel des animaux qui font sortir les bêtes de leurs tanières pour atteindre les aires d'habitation. En Inde, les fauves menacent quotidiennement les habitants de certaines villes qui s'étendent jusqu'aux forêts où vivent les animaux. Très souvent ce sont les hommes qui introduisent les animaux dangereux dans les villes en les adoptant dans le cadre de NAC (Nouveaux animaux de compagnie)! Dans d'autres pays, les gens adoptent des animaux les plus insolites aux plus dangereux comme les scorpions, les serpents très venimeux, les carnassiers les plus violents...Certains animaux échappent aussi des mains de braconniers imprudents qui les capturent pour les vendre. D'autres animaux sont illégalement détenus par des profanes pour des buts divers (compagnie, commerce, orgueil....) Certains Zoo et parcs mal sécurisés laissent aussi échapper des fauves qui seront difficiles à les récapituler d'où la thèse de cette panthère qui serait venu d'un parc de Kousseri ».

Dans son analyse, Dr Djiddi Ali Sougoudi est allé un peu plus loin en mettant un point sur la dangérosité des morsures de cette panthère folle ou égarée mordant plusieurs habitants de ce quartier de la Capitale comme on a déjà eu à le mentionner ci-dessus. D’après ce médecin de formation, il ya une extrême urgence de prendre les choses au sérieux à propos de cette panthère ou Léopard selon sa propre désignation, ayant blessé des gens à Guinébor. Selon toujours ce médecin tchadien, responsable du Programme National de Lutte contre le Paludisme au Tchad  et bien d’autres maladies, ce Félin :« de type léopard ou panthère pourrait être atteint de rage, seule la rage peut conduire un animal sauvage en ville et le rendre agressif. Une telle agressivité peut être due à un trouble de comportement provoqué par le virus de la rage. Cette situation est une extrême urgence pour les blessés, même après l'abattage du fauve car les blessés ont ce risque de développer la rage d'ici un mois. C’est ainsi qu'il faut vite analyser la cervelle de l'animal par le service vétérinaire pour chercher une atteinte par la rage. Au même moment il faut regrouper les différents blessés pour leur donner du sérum antirabique avant 48h de préférence. Remettre l'animal au service de l'environnement n'est pas la bonne voie pour le moment car il s'agit ici de pallier au risque infectieux mortel chez les blessés. La sérothérapie antirabique doit être instaurée jusqu'à obtention des résultats de l'analyse du cerveau de l'animal abattu. Si le cerveau révèle des corps de Negri donc positif à la rage, il faut traiter les blessés pendant 28 jours en donnant du sérum antirabique. Si ces précautions ne sont pas prises, les blessés feront la rage d'ici un mois et ce sera inéluctablement mortel pour tous. La rage déclarée est toujours mortelle. Mais on peut guérir très bien si le sérum est utilisé dans les 24 ou 48h qui suivent la morsure. Une plaie par morsure animale doit être lavée au savon et ne doit pas être suturée par les médecins. Prière de me contacter si vous voulez de l'aide. Le ministère de la santé est à pied d'œuvre sur la situation ».

De façon simple et précise, Dr Djiddi Ali Sougoudi ajoute aussi que : « Certaines maladies comme la rage peuvent pervertir le comportement des animaux qui perdent l'instinct de survie consistant à craindre la proximité des hommes et viennent se pavaner en ville et allègrement ! Ce sont ces genres d'animaux enragés qui sont la plus grande crainte pour la santé de la population. Les animaux en captivité sont souvent les champions de l'évasion. Par exemple le python et d'autres serpents peuvent facilement échapper de leurs gardiens et lors d'une moindre inattention. La dépouille de l'animal, surtout son crâne à été remis au service vétérinaire pour analyse et recherche de la rage. Depuis hier dans la matinée, les résultats seraient disponibles. Selon les examens encore non officiels du laboratoire vétérinaire de Farcha, l'examen du cervelet de la panthère n'a pas révélé une rage chez ce fauve. Ce qui est rassurant pour l'avenir futur des blessés. Il faut s'attendre à ce que les résultats de cette recherche soit officiellement rendus publics et mis à la disposition des familles de blessés et des hôpitaux ayant pris en charge les blessés ». 

Il termine son analyse ou son observation souhaitant urgemment : « une expertise extérieure ne serait pas de trop pour écarter formellement la rage mais déjà les résultats négatifs sont vraiment rassurants pour les blessés. Pour toute morsure, y compris celle du rat ou du chat, voire toute griffure sont dangereux et à prendre au sérieux. Justement il y a quelques jours un touriste britannique mordu par un chat au Maroc est mort de rage dans son pays qui a pourtant éradiqué la rage depuis plusieurs décennies. En Amérique latine, 12 personnes sont récemment mortes de rages après morsures de chauves souris appelés vampire (la plus grande chauve-souris)!Il ne faut jamais négliger les morsures animales et il faut toujours prendre tous les précautions. Il faut aussi sensibiliser la population sur comment se comporter en cas de morsure et où consulter. La rage tue 55.000 personnes chaque année, surtout en Afrique et en Asie. Dans le monde rural d'Afrique de nombreux chiens et autres animaux enragés tuent des milliers des hommes qui sont sans accès aux sérums et vaccin antirabique ».

La Rédaction

Réactions utiles : Salma Khalil : «  Merci pour l'information. Tu as raison. Un jour pendant que je sortais de la chambre de ma sœur, j'ai cru voir d'abord une grosse ceinture. Je me suis tournée et là c'est un gros serpent dont la longueur allait de la chambre Jusqu'au prolongement de la véranda. Pourtant il paraît jeune mais grand et vif. Une autre fois aussi en regardant la télé lors d'un dîner en famille, un serpent noir surgit brusquement. Un autre jour, en allant chercher ma voiture, je vis encore un grand serpent traversé la route bitumée. C'était son environnement et nous sommes venus l'occuper à Gassi ».

Hamis Souleymane Doolih : « Merci l'info mais ce qui étonnant docta jusqu'à là personne ne connaît l'origine. Même le ministre a dit hier à la radio que ''il paraît que la panthère vient de Kousseri « donc ça prouve que ce pas vérifier la source. Je me pose la question de savoir a ceux qui ont l'idée. » Même s'il vient par le fleuve, imaginer la distance entre Kousseri et Guinebor y'a combien des villages et maisons ? »

Djiddi Ali Sougoudi :«Hamis Souleymane Doolih,Guinébor est un quartier qui héberge un gouffre et ancienne carrière de sable assez immense pour y héberger un fauve en errance. La panthère est très véloce dans ses déplacements et on ne peut jamais tracer sa route. Tout est possible. Les rumeurs courent et disent que quelqu'un, habitant de ce quartier, serait le propriétaire de cet animal. D'autres disent que le fauve n'est pas seul mais en couple, vu à l'entre nord de N'Djamena il y 4 jours etc...Les rumeurs auront long cours et c'est sûr! »

Sadrack Mbaïdjé : « c'est une des hypothèses mais franchement dit, nous pouvons explique cette situation par le fait que lorsqu’ 'un animal s'est déplacé de son biotope, c'est-à-dire son milieu de vie, le risque de défense est beaucoup élève car y a la question de survie ici pour ces félidés».

Abderahman Mangoussi : « Bonjour Dr, c’est très bien ce que vous faites. Je vous souhaite longue carrière et soyez richement béni. Ton ancien coéquipier je me rappel encore tu étais l’un de nos infatigables milieu de terrain, un poumon d’acier tout à fait. Merci à toi et bravo! »

Dr Djiddi Ali Sougoudi:«La rage transmis à l'Homme par un animal dangereux n'est pas transmissible d'humain à humain car la science n'a jamais rapporté un cas pareille. Aux premiers jours de morsure, il n'y pas de signe de rage. La plaie ça cicatriser et c'est plus tard après un mois voire deux mois ou une année après, les signes mortels de la rage et déclenchent chez le mordu. Un mordu n'ayant pas eu du sérum va mourir lorsque les premiers signes de la rage apparaissent d'où l'importance de donner du sérum antirabique à tout mordu si l'animal est suspect de rage. Le sérum empêché le développement du virus de la rage en faisant produire à l'organisme des anticorps contre le virus de la rage ».

 

 

 

 

 

 

 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article