Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Cela changera-t-il grand-chose sur le réchauffement climatique qui avance à grand pas ? En tout cas, on ne sait jamais ! Et voyons voir, selon cette expression utilisée par les Belges ! Car d’après l’information donnée par l’Agence Belga et publiée depuis hier mercredi 13 février 2019 sur le site web de la RTBF, les élèves du secondaire qui manifestent pour réclamer des politiques climatiques ambitieuses pourront compter ce jeudi sur le renfort des étudiants du supérieur attendus en masse dans les rues de la capitale. Comme lors des précédentes éditions, la police s'attend à voir défiler des milliers de personnes. Le cortège partira à 10h30 de la Gare du Nord pour rejoindre la Gare du Midi, où les jeunes se disperseront vers 13h00. « Le rendez-vous est donné à Bruxelles pour tout le monde », affirme la coordinatrice francophone du mouvement « Youth For Climate », Adélaïde Charlier. La semaine dernière, l'action principale s'était déroulée à Louvain, où quelque 10.000 marcheurs avaient pris part à la cinquième mobilisation des élèves du secondaire. Des actions décentralisées avaient également eu lieu dans d'autres villes flamandes ainsi qu'à Bruxelles, Liège, Mons et Arlon, notamment.

Ce jeudi 14 février 2019 rapporte encore Belga pour la RTBF, les étudiants du supérieur s'apprêtent à gonfler les rangs des élèves du secondaire à l'appel de « Students for climate », un réseau créé sur Facebook, subdivisé en plus petits groupes représentant les diverses communautés estudiantines. Si les élèves du secondaire réclament des politiques climatiques ambitieuses, les étudiants entendent pousser la réflexion plus loin. « Dès la semaine prochaine, nous lancerons de grandes assemblées étudiantes dans les villes universitaires pour créer un débat de fond à propos de la crise climatique et parvenir ensemble à des revendications concrètes pour le mouvement », indique Bakou Mertens, à l'origine du réseau.Les manifestations des jeunes sont soutenues dans la plupart des universités, qui feront preuve de souplesse à l'égard des participants, ont-elles souligné. Dans de nombreux établissements, des aménagements ont été prévus de sorte que les étudiants ne soient pas pénalisés pour leur absence aux cours. La Fédération des étudiants francophone (FEF) s'est félicitée de cette décision.

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article