Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Une scène surréaliste s’est déroulée dans l’enceinte du Parlement australien où une rixe a opposé un sénateur et un assistant parlementaire au point de laisser des traces de sang sur les murs, selon la dépêche de l’AFP datée du jeudi 14 février. Le reporter de L’AFP rapporte par ailleurs qu’une enquête de la police australienne a été ouverte concernant cette bagarre dans l’hémicycle. L’altercation a eu lieu mercredi soir entre le sénateur Brian Burston âgé de 70 ans et un collaborateur de la sénatrice populiste Pauline Hanson. Ayant montré une coupure sur son pouce suite à l’incident, monsieur Burston, après l’avoir initialement nié, a reconnu avoir couvert de son sang la porte du bureau parlementaire de Mme Hanson.

Par voie de communiqué, le parlementaire affirme avoir « signalé l’incident de manière exhaustive à la police fédérale australienne » et avoir réclamé une ordonnance lui permettant d’éviter tout contact avec le collaborateur. «Cette affaire est désormais entre les mains de la police », a-t-il ajouté. Le collaborateur de Mme Hanson en la personne de James Ashby est connu pour l’avoir aidé à asseoir politiquement son influence en Australie. Il  lui est formellement interdit désormais de se rendre au Parlement. La dispute, qui a été filmée, est survenue au moment où M. Burston accusait Mme Honson de lui avoir fait des avances sexuelles mal venues durant des années. En revanche, la sénatrice accusait à son tour, un sénateur anonyme, qui serait monsieur Burston, de comportement sexuel répréhensible. Cheffe du parti One Nation, Mme Hanson a catégoriquement réfuté les allégations de harcèlement portées contre elle en disant qu’elle avait 64 ans mais qu’elle n’était pas «dans une situation désespérée». Le parlementaire militait également à One Nation avant de s’en éloigner l’année dernière après des embrouilles avec la sénatrice. Une enquête interne a été ouverte par le parlement suite à l’incident.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article