Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Une espèce de mouches présélectionnée pour les voyages sur Mars à l’époque soviétique, pourrait être salutaire pour la lutte contre la faim puisqu’elle est capable d’agir sur les rendements agricoles si elle est utilisée pour le recyclage des déchets organiques. C’est bien l’avis d’une équipe des scientifiques japonais. L’information est rapportée par le quotidien The Japan Times qui révèle qu’une start-up japonaise Musca est à l’origine d’une idée révolutionnaire consistant à recycler des déchets organiques susceptibles d’augmenter les rendements agricoles. Initialement, cette espèce a été identifiée par les scientifiques soviétiques durant la guerre froide afin de nourrir des humains lors d’éventuels voyages sur la planète Mars. Ensuite, c’est le Japonais Kazutoshi Kobayashi qui a dû racheter leurs études.

Les chercheurs japonais ont poursuivi les recherches et entendent élaborer une mouche spéciale.Le directeur en charge des relations internationales de la start-up japonaise a confirmé leurs ambitions, lors d’une visite en France où il a précisé que plusieurs entreprises de l’Hexagone étaient intéressées par un partenariat permettant aux fermes agricoles ou entreprises de gestion des déchets d’installer leur propre station de recyclage.La start-up japonaise s’engage alors de leur racheter les larves et le compost qu’elles produiraient. Les scientifiques de multiples universités japonaises ont mené des expériences avec certaines espèces d’animaux, relate Le Figaro. Selon leur constat, si la dorade rouge est nourrie avec ces mouches, sa couleur pourrait devenir plus vive, quant au poisson, il serait en moyenne 40% plus gros. Les entrepreneurs de Musca comptent influencer positivement une résolution de la crise alimentaire mondiale avec leur offre novatrice en réutilisant les déchets alimentaires pour en faire de la matière première écologique.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article