Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Le président soudanais voit derrière la contestation violente l’ombre d’un complot, c’est ce suggère un article de l’AFP publié le mardi 08 janvier : « Le président soudanais Omar el-Béchir a accusé mardi des "comploteurs" d'avoir provoqué les violences durant les manifestations antigouvernementales déclenchées le 19 décembre par la hausse du prix du pain dans un pays en plein marasme économique. Dans la journée, des centaines de manifestants ont tenu un « rassemblement pour les martyrs » à Al-Gadaref, selon les termes des organisateurs, en hommage aux six personnes tuées lors de protestations le mois dernier dans cette ville de l'est du pays, selon des témoins. S'exprimant devant des soldats sur une base près de la localité d'Atbara où avait eu lieu la première manifestation en décembre, Omar el-Béchir a déclaré : « Ce sont ceux qui ont comploté contre nous et introduit des traîtres parmi nous qui ont provoqué des incendies et causé des dégâts » lors des manifestations. Au début des manifestations commencées le 19 décembre dans plusieurs villes et villages avant de gagner la capitale Khartoum, plusieurs bâtiments et bureaux du parti du Congrès national (NCP) d'Omar el-Béchir ont été incendiés. Au moins 19 personnes, dont deux membres des forces de sécurité, ont été tuées selon les autorités. Amnesty International a fait état de la mort de 37 manifestants et l'ONU a appelé à une enquête indépendante. Les manifestations contre la cherté de vie et les pénuries se sont rapidement transformées en un mouvement contre le régime Béchir. Omar el-Béchir s'en est pris à des groupes politiques ayant appelé à un changement de régime au Soudan. « Certains disent que l'armée est en train de prendre le pouvoir », a-t-il dit, cité par l'agence officielle Suna. « Je n'ai aucun problème avec ça, car l'armée a toujours été le gardien de la sécurité de notre pays », a-t-il ajouté sans autre précision.

Pour des experts, ce mouvement de contestation constitue la plus grande menace au régime d'Omar el-Béchir depuis le coup d'Etat qui l'a amené au pouvoir avec le soutien des islamistes en 1989. Lors de la manifestation à Al-Gadaref, le marché principal a fermé et les protestataires rassemblés dans le centre-ville, ont scandé: « paix, justice, liberté » et « la révolution est le choix du peuple ». La police a tiré des lacrymogènes sur des manifestants qui voulaient à marcher en direction du siège du conseil local, ont rapporté des témoins. Certains protestataires ont toutefois réussi à pénétrer dans l'enceinte du bâtiment et l'un d'eux a lu le texte d'une pétition réclamant le départ d'Omar el-Béchir, a indiqué par téléphone à l'AFP un témoin. Le rassemblement a été organisé par l'Association professionnelle soudanaise, constituée d'enseignants, médecins et ingénieurs, et qui est à l’origine de plusieurs manifestations. Plus de 800 manifestants ont été arrêtés depuis le début du mouvement de contestation, selon les autorités. La Grande-Bretagne, la Norvège, les Etats-Unis et le Canada se sont dits « consternés par les informations faisant état de morts et de blessés graves » et par « l'usage de balles réelles contre les manifestants ». Ils ont exhorté, dans un communiqué commun, Khartoum à faire de sorte « qu'une enquête indépendante et transparente sur la mort de manifestants soit menée le plus tôt possible, et que les responsables rendent des comptes ». Le communiqué appelle aussi Khartoum à libérer les personnes détenues sans charges, prévenant que les actions du gouvernement « auraient un impact » sur ses relations avec les quatre pays. Amputé des trois quarts de ses réserves de pétrole depuis l'indépendance du Soudan du Sud en 2011, le pays est confronté à une inflation de près de 70% par an et à une grave crise monétaire. Plusieurs villes souffrent de pénuries de pain et de carburant »

 Le diplôme de marketing et communication de monsieur Félix Tshisekedi est un faux, selon la  ville de Bruxelles qui confirme l’information via le site de la RTBF : «Le diplôme que l'opposant congolais Félix Tshisekedi a présenté dans le cadre de l'enregistrement de sa candidature à l'élection présidentielle congolaise n'a jamais existé, confirme cet après-midi le cabinet de l'échevine de l'Instruction publique, Faouzia Hariche. Si le porte-parole de l'échevine nous confirme que Félix Tshisekedi a bien suivi des études secondaires (une filière qui n'existe plus aujourd'hui) au sein de l'Institut des Carrières Commerciales (ICC), il n'a par contre jamais obtenu de graduat en marketing et communication, comme indiqué sur la copie de diplôme qu'il a produite. « Il a commencé ce graduat mais il ne l'a jamais terminé », explique le porte-parole de Mme Hariche. « L'ICC n'a pas fourni ce document et je ne vois pas qui d'autre aurait pu le faire », poursuit-il. L'ICC est une école supérieure de promotion sociale de la Ville de Bruxelles.  Des rumeurs au sujet de « faux diplômes" de Felix Tshisekedi circulaient depuis des mois. C'est La Libre Belgique qui a révélé l’affaire ce matin, en publiant une attestation du "diplôme en marketing et communication » du principal intéressé, qu'il aurait reçu à l'issue de l'année académique 1990-1991 La question pourrait être d'importance, puisqu'elle est de nature à faire peser sur le candidat le risque d'une invalidation de sa candidature, alors même que des pourparlers sont en cours. Il faut cependant préciser que sur son site internet, la CENI, la commission électorale nationale indépendante congolaise, détaille les conditions pour être candidat à la présidentielle. Parmi elles, « avoir un diplôme d'études supérieures ou universitaires ou justifier d'une expérience professionnelle d'au moins cinq ans dans le domaine politique, administratif ou socio-économique ». Si Félix Tshisekedi n'a pas obtenu de diplôme d'études supérieures, il peut par contre se targuer d'une longue expérience en politique. De son côté, la Ville de Bruxelles explique qu'il n'est pour l'instant pas question d'entamer des démarches suite à cette affaire. « Ce n'est pas à l'ordre du jour », nous confirme l'échevinat de l'Instruction publique.»

Le statut diplomatique de l’UE a été baissé d’un cran par l’administration américaine sans l’avoir notifié à qui de droit, comme le rapporte l’agence Belga le mardi 08 janvier : « L'administration Trump a rétrogradé le statut diplomatique de la représentation de l'Union européenne à Washington sans l'en avertir, a affirmé mardi la chaîne allemande Deutsche Welle (DW), dévoilant une nouvelle péripétie dans les relations transatlantiques mouvementées. « Il y a eu des changements récents dans la manière dont les directives diplomatiques sont mises en œuvre par le protocole américain. Nous sommes en contact avec l'administration américaine pour voir les implications que cela pourrait avoir pour notre représentation », a réagi une porte-parole de la Commission européenne. Le rang de la représentation de l'UE à Washington a été abaissé de celui d'État membre, qu'elle avait depuis 2016 sous l'ère Obama, à celui d'organisation internationale, c'est-à-dire au même rang que l'OTAN. La représentation l'aurait remarqué après avoir constaté que l'ambassadeur de l'UE à Washington n'était plus invité à certains événements en fin d'année dernière, ce qui aurait été confirmé en vue des funérailles nationales du président Georges H.W. Bush. Un diplomate de l'UE cité par le quotidien allemand y voit un acte de défiance politique envers l'Union. Interrogé par DW, le Département d'État américain n'a pas répondu, affirmant que son service de presse fonctionnait en service réduit en raison du « shutdown » qui paralyse partiellement l'administration américaine. « Quels que soient les désaccords politiques avec l'administration américaine, nous restons des amis des États-Unis et cette amitié ne va pas s'étioler », a ajouté la commission.

Mais « il est évident que nous ne sommes pas contents et nous entendons le faire savoir », a confié à l'AFP une source diplomatique européenne sous couvert de l'anonymat. L'annonce de cette brimade protocolaire survient à un moment délicat dans les relations entre l'UE et les États-Unis. La négociatrice de l'UE, la commissaire au Commerce Cecilia Malmström, est depuis mardi à Washington pour tenter d'apaiser les tensions commerciales entre les deux parties. Mme Malmström doit rencontrer le représentant américain au commerce Robert Lighthizer pour tenter de convaincre le président Donald Trump de ne pas imposer des droits de douane de 25% sur les importations européennes de voitures, ce qui affecterait surtout l'Allemagne et pourrait déclencher une guerre commerciale. Les relations entre l'Union européenne et les États-Unis se sont détériorées en 2018 avec la décision de Washington d'imposer des droits de douane sur l'acier et l'aluminium provenant de l'UE et d'autres partenaires commerciaux. L'UE a répliqué avec des mesures de rétorsion ciblées. Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker s'est rendu aux Etats-Unis en juillet et a arraché une trêve à Donald Trump. Mais quelques mois plus tard, lors d'un déplacement à Bruxelles pour une réunion au siège de l'Otan, le secrétaire d'État Mike Pompeo a surpris en se livrant à une violente charge contre l'Union européenne»

En Malaisie, le roi jette l’éponge et c’est un communiqué du palais royal qui en fait l’annonce, comme le rapporte l’agence Belga le dimanche 06 janvier : «Le roi de Malaisie a abdiqué dimanche, a annoncé le palais, mettant fin à des semaines de spéculations nourries par son absence officiellement pour raisons de santé et les rumeurs selon lesquelles il aurait épousé une ancienne reine de beauté russe. Le sultan Muhammad V est le premier roi de Malaisie à abdiquer depuis que ce pays musulman a regagné son indépendance de la Grande-Bretagne en 1957. « Le Palais national annonce que sa majesté a démissionné en tant que 15e roi, et que cette décision entre en vigueur le 6 janvier », dit le communiqué du palais qui ne donne aucune raison à ce départ. Mais les rumeurs, elles, allaient bon train ces dernières semaines autour de l'absence de ce roi âgé de 49 ans. Officiellement, il s'était absenté en novembre pour recevoir un traitement médical. Un mariage avec une ancienne Miss Moscou a ensuite été évoqué, rumeur que le palais a refusé de commenter. Enfin cette semaine, la réunion exceptionnelle du Conseil royal a laissé penser que les choses étaient sérieuses. La Malaisie est une monarchie constitutionnelle aux modalités uniques au monde. Le roi change tous les cinq ans, toujours élu parmi les familles royales qui dirigent neuf des 13 Etats du pays. Muhammad V avait été élu en décembre 2016 ».

Sélection de la Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maitre Santos 18/01/2019 03:42

Médium sorcier vaudou spécialiste du retour affectif / Tel/whatsapp : +229 97 45 85 00

voyant medium marabout Puissant du vaudou sorcier grand marabout Santos sorcier vaudou
retour affectif rapide médium sorcier Santos vaudou spécialiste du retour affectif retour affectif rapide en 72 heures
Marabout rituel de retour affectif gratuit maître médium pour travaux occultes sorcier vaudou grand chef des sorciers vaudou
pour retour affectif Rituel de retour affectif rapide et puissant retour affectif magie d’amour puissant
travaux occultes vaudou sorcier sans risque solution à tous vos problèmes de couple et de vie voyant medium marabout
Puissant du vaudou sorcier grand marabout sorcier vaudou retour affectif rapide médium sorcier vaudou spécialiste
du retour affectif retour affectif rapide en 72 heure Marabout rituel de retour affectif gratuit maître médium
pour travaux occultes sorcier vaudou grand chef des sorciers vaudou pour retour affectif L’Amour: rituel pour avoir un amour, retour d’une personne aimer,
alliance d’amour, changer un amitié en Amour Retour affectif rapide urgent et puissant rituel de retour affectif
retour d’affectif grand marabout sorcier vaudou pour le retour affectif travaux occultes vaudou


Contact Maître SANTOS :
Tél Bénin: +229 97 45 85 00 (Joignable aussi sur Whatsapp)
Adresse E-Mail: Contact@marabout-vaudou-occulte.com

SiteWeb: https://retouraffectifvaudou.wixsite.com/retour-affectif
SiteWeb: https://retouraffectifvaudou.wixsite.com/mage-retour-affectif
SiteWeb: https://retouraffectifvaudou.wixsite.com/devenir-riche
SiteWeb: https://maraboutvaudou.wixsite.com/marabout
SiteWeb: https://sorcier-vaudou.onlc.be
SiteWeb: https://retour-affectif-ex.wixsite.com/marabout-vaudou
SiteWeb: https://richesse-rapide.wixsite.com/devenir-riche
Blog: http://marabout-vaudou-sorcier-retour-affectif-rapide.over-blog.com
Blog: http://magieretouraffectif.unblog.fr
Page: https://web.facebook.com/specialistedesrituelsderetouraffectifrapide