Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Le Ballon d’Or convoité par les meilleurs joueurs du football  vient d’être remporté le lundi 03 décembre par le Croate et milieu de terrain madrilène Luka Modric lors d’une cérémonie officielle à Paris. Ronaldo et Griezmann arrivent respectivement deuxième et troisième sur le podium. Très ému d’avoir été désigné par 180 journalistes du monde entier, le lauréat  du Ballon d’Or 2018 a expliqué la clé de son succès par la persévérance dans les moments difficiles. «Le meilleur n’est jamais facile», estime le nouveau Ballon d’Or, selon des propos rapportés par le reporter de l’AFP. La page se tourne dans le football mondial. C’est fini le monopole du meilleur joueur Ballon d'Or depuis 2008 détenu alternativement par le Portugais Cristiano Ronaldo et l’Argentin Lionel Messi. Ce dernier est classé 5e alors que le Portugais, meilleur buteur dans l’histoire de la Ligue des champions est venu juste derrière le Croate Luka Modric, son ex- coéquipier au Real de Madrid. La déception est grande parmi les champions du monde français qui ont été surclassés par le finaliste malheureux du Mondial-2018, qui a réussi cet exploit en faisant l’unanimité autour de sa personne lors du scrutin organisé par l’hebdomadaire France Football, créateur du prestigieux prix.

 

C’est une consécration pour le Croate qui a déjà été sacré successivement meilleur joueur du Mondial-2018, meilleur joueur UEFA, meilleur joueur Fifa, ce meneur élégant de 33 ans aux faux airs de Johan Cruyff. Le lauréat du Ballon d’Or a accompli une année exceptionnelle et un travail remarquable en raflant sa 3e Ligue des champions de suite avec le Real Madrid et menant son pays à la première finale de Coupe du Monde de son histoire. Le fait de remporter la Coupe du Monde n’a pas suffi à hisser à la première place du podium, les prétendants français tels qu’Antoine Griezmann, Raphaël Varane ou Kylian Mbappé, qui subissent le mauvais sort comme les Espagnols Xavi et Iniesta en 2010 ou l’Allemand Manuel Neuer en 2014. Pour Griezmann, le Ballon d’Or attribué à Modric était mérité, ce qui ne l’empêche pas d’être un peu critique sur son propre classement : «J’ai gagné la Ligue Europa (avec un doublé en finale, ndlr) et la Coupe du monde, donc c’est une grande année, mais c’est vrai que c’était une petite déception quand on m’a annoncé le podium».

 

Ce ne sont pas Varane classé 7e ni Ngolo Kanté classé 11e place qui se diront satisfaits du classement. M’Bappé, qui avait confié à l’AFP avoir «mis tous les ingrédients de son côté » pour conquérir le Ballon d’Or avant même d’avoir 20 ans, échoue à la 4e place. Mais, ce n’est pas le plus malheureux des champions du monde Français car il tire son épingle du jeu en remportant le premier Trophée Raymond Kopa, qui récompense le meilleur joueur du monde âgé de moins de 21 ans. «Je suis très content de ce prix, ça récompense une année avec un quadruple avec le PSG au niveau national, plus ce qu’on a gagné avec mes coéquipiers en équipe nationale : c’est le bon moment pour les remercier car ils ont été d’une importance capitale pour remporter ce prix », s’est réjoui Mbappé. Le 1er Ballon d’Or féminin est attribué à la Norvégienne Ada Hegerberg, attaquante-star de Lyon, qui l’a emporté chez les joueuses, sur vote des seuls journalistes comme chez les joueurs.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article