Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

L’ingérence russe sur l’élection présidentielle américaine de 2016 continue d’alimenter les débats et surtout donner du grain à moudre aux médias qui trouvent sans cesse de nouvelles révélations au fur à mesure que l’enquête du procureur spécial Robert Mueller tire à sa fin. A en croire l’agence Belga dans sa publication du lundi 17 décembre, un rapport commandé par le Sénat avait établi qu’une campagne de propagande lancé par la Russie sur les réseaux sociaux avant la présidentielle de 2016 visait spécialement à inciter les Noirs à s’abstenir de voter massivement lors du scrutin. Cette manœuvre réalisée par l’Agence Internet Research Agency (IRA), dont le siège se trouve à Saint-Pétersbourg est considérée par la justice américaine comme étant une ferme à « trolls » payée par le Kremlin, qui a cherché à décourager des franges de la population proches des démocrates, tels que les jeunes, les minorités ethniques et la communauté LGB, d’aller accomplir leur devoir citoyen en 2016. L’agence russe s’est concentrée particulièrement sur les électeurs noirs selon l’analyse la plus détaillée à ce jour des milliers de messages et publications diffusés sur les réseaux sociaux par l’IRA, entre 2015 et 2017, conduite conjointement par l’Université d’Oxford et des spécialistes des  nouveaux médias Graphika.

De nombreux comptes sous de faux profils américains ont été créés par l’IRA afin d’influencer la communauté aro-américaine. Par exemple «Blacktivist », l’un de ces comptes farfelus envoyait des messages négatifs concernant la démocrate Hillay Clinton, accusée d’être une opportuniste, seulement soucieuse de gagner des voix. «Cette campagne visait à convaincre que la meilleure manière d’améliorer la cause de la communauté afro-américaine était de boycotter les élections et de se concentrer sur d’autres sujets », écrivent les auteurs du rapport. En revanche, les électeurs blancs proches des républicains se voient inciter à participer au scrutin, comme le confirme l’étude d’une partie de 3841 comptes Facebook, Instagram, Twitter ou Youtube. Au départ, les messages soutenaient les thèses républicaines telles que la défense du port d’armes ou la lutte contre l’immigration- sans citer de favori. Dès lors que la candidature de Donald Trump était devenue sérieuse, les messages de l’IRA lui ont été clairement favorables, selon cette étude. Une étude du Pew Research Center a révélé que le taux de participation des électeurs blancs avait augmenté en 2016, à la même période, le taux de participation des Noirs, à 59,6% était en  recul de cinq points par rapport de 2012.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article