Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

A quoi sert une visite officielle du président du Tchad, Idriss Deby en Israël et quelles sont conséquences ?

Le chef de l'Etat a effectué sans annoncer d'avance contrairement à son habitude, une visite officielle en Israël, après plus de 40 ans de rupture des relations diplomatiques entre les deux pays. Il procédera éventuellement au rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays, soit par :l'ouverture des ambassades respectives dans les deux pays ;  l'ouverture des représentations diplomatiques : un chargé d'affaire et son personnel ;  charger d'autres pays qui ont une ambassade au Tchad et en Israël de représenter leurs intérêts économiques, politiques....; charger des ambassadeurs de leur pays respectif dans d'autre pays pour représenter aussi ces nouvelles relations diplomatiques. Ceux qui pensent que la visite officielle du président du Tchad en Israël et le rétablissement des relations diplomatiques sont sans conséquences dans les relations diplomatiques, économiques, politiques... avec le monde arabe et le monde musulman se trompent. Cela pour les raisons suivantes : l'Etat d'Israël ne peut remplacer le niveau et le volume de coopération économique, commercial, militaire, politique, culturel avec le monde arabe et musulman.

Le Tchad est beaucoup dépendant des pays arabes et musulmans. Ceux qui pensent le contraire ont tort ; le Tchad, un pays pauvre donc vulnérable, et par sa faible, voir nulle influence politique, économique, géostratégique dans le monde arabo-musulman ne peut continuer à entretenir des relations diplomatiques et économiques à la fois avec Israël et le monde arabe sans conséquences. Cette situation peut être valable aux puissances économiques, militaires ; Israël est un pays trop loin du Tchad, géographiquement, économiquement, une relation géostratégique dérisoire, sans échange économique significatif même à long terme. Donc c'est un partenariat sans véritable enjeu !même si le Tchad est un pays trop dépendant d'aide budgétaire et encore plus en ce temps de crise économique, il ne faut rien espérer d'Israël d'aide budgétaire car, il n'est pas un pays connu et accorde des aides budgétaires, des dons. Par contre, s'il faut espérer des investissements publics ou privés Israéliens au Tchad alors, le climat d'affaires au Tchad est-il propice aux Israéliens en particulier, malgré que la bande saharo-sahélienne dont le Tchad fait parmi, ait évaluée à une zone de risque d'investissement économique...marquée par des menaces terroristes, instabilité politique, mauvaise gouvernance... ?Quelles seront les réactions politiques, diplomatiques, économiques, des pays dits : bloc de résistance contre l'impérialisme Israël, que le Tchad entretien avec eux des relations diplomatiques, économiques.

On peut citer : Soudan, Algérie, Libye, Iran, Tunisie, Maroc, Qatar, Irak, Afrique du Sud....? Déjà dans la presse Algérienne, ils parlent que le président du Tchad a rapproché la menace Israélienne à leurs frontières ( le Tchad et l'Algérie est séparée au Nord-Ouest par le Niger) !Si cette visite officielle repose essentiellement sur une éventuelle coopération militaire à un niveau limité et surtout par l'achat des équipements militaires Israéliens, un éventuel investissement privé Israélien dans l'exploitation des mines, or et dans l'agriculture, cela nécessite du temps pour les investissements économiques. Cette visite permet aussi d'espérer un rapprochement stratégique avec les lobby pro-israéliens aux États-Unis et ailleurs, et éventuellement avec l'administration Trump, grand soutien d'Israël mais non du président Deby ( la campagne hostile de l'année passée est une preuve ) !En définitive, cette visite officielle traduit plus un symbole, effet de mode dans la vague d'établissement des relations diplomatiques d'autres pays avec Israël qui est le grand bénéficiaire, qu'une véritable coopération économique, politique, militaire avec le Tchad ! D'abord, il faut apprendre aux tchadiens, du moins une grande partie, l'idée même d'accepter Israël au Tchad dans leur subconscient !

                                Avec l’appréciation du Directeur de Publication 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article