Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

«Si un leader de la carrure de Kamto a bien évidemment besoin de fans autour de lui, il a encore bien plus besoin des personnes comme moi capables d’analyser ses discours tel qu'ils l’entendent enfin qu’il puisse s’améliorer et faire le choix de ses mots avec prudence à chaque sortie», déclare Dr Modestine Carole Tchatchouang Yonzou

Le 21 novembre dernier, Dr Modestine Carole Tchatchouang Yonzou eut publié en ligne l’une de ses grandes révélations politiques en mettant en exergue le lien qu’elle a avec le candidat malheureux de l’opposition camerounaise Maurice Kamto à travers une réflexion intitulée : «Professeur Maurice Kamto a plus besoin de moi».Qui donc parmi les Camerounais n’a pas lu ladite publication de l'activiste Dr Modestine Carole Tchatchaounga Yonzou ? Qui l'a  intégralement lue? De toutes les façons, c’est le second cas qui nous intéresse le plus, notamment l’exemple de monsieur Emmanuel Henri Kenne Tadzong dont la réaction est la suivante : « Mais Docta, n’oubliez jamais qu’à côté du cartésianisme, il y a aussi la dialectique qui voudrait bien qu’une chose et son contraire soit bien admise. Ainsi, ne pas tenir compte de ceci paraît assez dangereux pour un leader, un guide, une militante que vous êtes. Votre publication qui critique le discours du professeur Kamto a été hâtive». Sa compatriote Mireille Tchapda considère pour sa part  qu'  : « En réalité avant de faire des analyses pareilles et mettre à la porté de tous, as-tu pensé aux illettrés et aux personnes sensibles comme moi ? Laisse-moi te dire que t’as réussi à semer le doute dans la tête de la majorité même si cela n’était pas tes intentions .Le prof t’avait contacté certes ! Mais j’ose croire que cela n’était pas publiquement. En personne réfléchit et douée d’une très grande intelligence comme tu prétends  l’être tu aurais dû l’approcher directement ».

Mais parcourons ensemble le premier paragraphe de cette opinion faite par Dr Modestine Carole Tchatchouang Yonzou du Cameroun : «Savez-vous pourquoi à la création de son parti en 2012, je fus la seule femme sélectionnée sur un panel de cinq experts fortement reconnu dans le milieu de l’intelligentsia camerounais à Paris à l’instar de Dr. François Manga-Akoa pour analyser et soupeser le projet politique du Pr. Maurice Kamto ?Certainement pas pour ma capacité à applaudir, mais pour mon sens critique que j’avais déjà prouvé à mainte reprise et notamment lors de la crise postélectorale en Côte d’Ivoire ou là encore, je fus membre du groupe d’expert chargé de travailler sur les propositions de dénouement de la crise. Maurice Kamto impressionné par ma brillance après cette réunion de travaille qui dura plus de 10h m’invitera à représenter son parti en Europe. Proposition que je déclinais gentiment d’abord parce que j’étais très occupée par mes travaux de recherches, mais aussi et surtout parce je voulais être connu du public camerounais en partageant mes idées sans aucune contrainte. Quand Paul Eric Kingue créa son parti, savez-vous pourquoi il m’a tout de suite contacté pour constituer le directoire ? Ce n’est pas parce que je sais faire des éloges, mais pour ma capacité d’analyse et mon sens du discernement hautement élevé. Depuis mon analyse du discours du Pr. Maurice Kamto hier, si certains génies se contentent de dire qu’il est un fin stratège et que le meilleur reste à venir (ce que j’appelle d’ailleurs de tous mes vœux), d’autres sont allés jusqu’à dire que j’ai mangé la sardine. J’aimerais encore préciser pour ceux qui ne le savaient pas encore que j’ai été nommé dans le cabinet du ministre de l’Enseignement supérieur du Cameroun quand j’avais à peine 21 ans. Depuis le début de mon activisme, j’ai été contacté plusieurs fois par le régime qui m’a proposé au choix un poste de D.G, Ministre, ou Ambassadrice (je mettrais les preuves en public au moment opportun). Je vous l’ai toujours dit, je ne fais pas l’activisme pour me faire remarquer dans le but d’obtenir un poste (car j’y ai accès sans avoir à m’exposer au jugement, aux insultes et au mépris des gens qui dans la vie réelle ne sauraient être mon valet de maison), ni pour plaire à un X ou un Y. J’aime mon pays et mon seul souci est de le voir un jour se développer enfin que tous les fils et filles du Cameroun puissent vivre dignement. En outre, je ne fais pas du militantisme fanatique ».

Après ce premier paragraphe, intéressons-nous aux multiples réactions de ses compatriotes via les réseaux sociaux dont celle de monsieur Floriant Djems qui eut exprimé son désaccord par rapport au point de vue de madame Modestine Carole Tchatchouang Yonzou : « Je suis un adhérent de vos analyses. Mais si vous voulez nous convaincre que votre sortie d’hier était une analyse pour une activiste. Ça sonne mal à l’oreille de plusieurs personnes. Car une activiste ne peut en aucun jour faire une analyse qui pénalise son leader. Plus tôt en politique vous avez l’obligation de corriger les sorties de votre leader pour emmener et rassurer vos fans dans le but de leur enseigner les idéologies du partie en contribuant au leader de lu faciliter la tâche. Du courage Docteur, surtout ne chercher pas l’égalité entre Kamto et vous, car il est plus que ce que vous imaginez et aussi le professeur a besoin de vous, c’est vrai. Mais vous devrez aussi savoir que le professeur Kamto a les potentialités de prendre un pousseur ou un cordonnier niveau primaire et lui positionner dans les premiers rôles. C’est ce qu’on appelle Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC).Le représentant du MRC de NGaoundéré est un berger qui a un niveau CP. Pourtant il a fait face à toutes les forces RDpistes de cette région. Tabassé et gardé en cellule par la police, gendarmerie  et militaires. Pour un seul but. En fin il a gagné son combat. La renaissance du Cameroun, c’est dans tous les plans à la gouvernance, car tous les secteurs d’activités sont sollicités à reconnaître au point zèro. Car ce régime a déjà tout plongé les patriotes dans un profond sommeil afin de s’approprier des richesses de la nation. Avec Professeur Kamto, c’est du renouveau pour un Cameroun Prosper en tous les plans. Du courage Dr Modestine Carole. Du courage les Mauristes, bravo président Kamto. L’avenir dépendra de nos efforts pour une justice équitable .Plus d’innocents en prison ».

Alors que dans son premier paragraphe, Dr Modestine Carole Tchatchouang Yonzou semble apporter quelques éléments d'explication factuels concernant ses rapports avec l'ex candidat à la présidentielle, son argumentaire pourrait être perçu comme une réponse à priori à monsieur Floriant Djmes. Ainsi disait-elle : « Avant d’être activiste, je suis tout comme Pr. Maurice Kamto, une femme de science et une universitaire. Vous me direz sans doute que je n’ai pas l’épaisseur de son CV, ce que je vous concède d’ailleurs. Mais pour ma défense, je vous dirais que je n’ai pas son âge non plus et que j’ai encore plus de 30 années devant moi pour continuer de faire mes preuves. Les plus ingénieux sont allés à me répondre en ces termes : « Il y a des voix qui grimpent pour dire leur désarroi. Certains sont allés jusqu'à analyser enfin le discours du président ; ils y ont décelé alors des éléments de trahison et pour eux désormais, S.E Maurice Kamto a trahi le peuple. J'hésitais à croire tout de même qu'il s'agit bel et bien de « fans » du président jusqu'à ce que je tombe sur des noms que je reconnais ». A celui qui a écrit ce post, allez lui dire qu’il a bien vu, je ne suis pas fan du Pr. Maurice Kamto et n’ai jamais prétendu l’être. Le fanatisme qui est d’ailleurs un comportement, état d'esprit de celui qui manifeste pour une doctrine ou pour une cause un attachement passionné et un zèle outré conduisant à l'intolérance et souvent à la violence ne saurait coller à mon caractère et mon esprit libre. Je suis guidée par la raison et un esprit totalement cartésien qui me permet de rester lucide en toute circonstance. C’est pourquoi, bien qu’étant un soutien de première heure et inconditionnelle du Pr. Maurice Kamto, je suis encore capable de faire usage de mon cerveau pour l’interpeller et le mettre face à ses responsabilités quand je juge nécessaire. Si un leader de la carrure de Kamto a bien évidemment besoin de fans autour de lui, il a encore bien plus besoin des personnes comme moi capables d’analyser ses discours tel qu'ils l’entendent enfin qu’il puisse s’améliorer et faire le choix de ses mots avec prudence à chaque sortie. Car, à la fin de la journée, il reste un être humain qui n’a ni la science infuse, ni la vérité absolue. A lui donc de juger qui lui est plus utile, les gens qui disent « amen » à chaque fois qu’il parle ou des personnes comme moi capables de le recadrer au-delà du respect sans faille que nous lui devons. Maurice Kamto appartient au peuple et nous n’allons pas lui permettre de faire un faux pas. A vous donc qui ne pouvez discerner votre droit de votre gauche et qui venez me donner des leçons de politique, je vous emmerde ! » 

Ainsi Chantal Evodine est de ceux-là  ayant réagi à  la publication de leur compatriote quand elle s'est directement adressée à elle en ces termes« Pas la peine de dire soit même qu’on est un génie ! Socrate, un des sages philosophes disait que je cite : « Je ne sais qu’une chose que je ne sais rien ».Moi j’ai trop pitié des gens qui ont eux-mêmes leurs éloges ! Laissez quelqu’un d'autre le faire à votre place ! De Grâce Docteur Modestine : Votre Président Kamto  n’est pas un Saint ! Je suis de Baham comme lui : Mon nom Woguia kamdem Chantal Huissier de Justice à Edea ! Demandez à Kamto pourquoi il a détruit ma carrière d'Huissier de Justice où il a fait également le Préfet de Baham à l'époque pour s’assurer Qu’il a effacé ma carrière !! De quoi parlez vous ? Arrêtez de pomper les oreilles des gens avec son programme Aucun Dignitaire Nordiste ne peut le soutenir ! Pour être Président au Cameroun c’est compliqué ! Être Professeur Agrégé, les gens s en fichent ; Il y a beaucoup d autres critères Que vous autres ignorez ! Si vous croyez avoir ce pouvoir un jour avec Kamto je peux vous dire que vous rêvez en couleur ! Demandez à Kamto pourquoi il a pris Des Avocats Parisiens pour faire Casser mon fils lui interdire l’éducation ; Le rendre handicapé mental !Demandez lui !Actuellement il Le fait dire qu’ il à 20 Avocats pour m'effacer ! A Bafoussam où il est né ainsi que moi aussi il a amené via nos demi-sœurs une affaire au Parquet affaire des faux Actes de Naissance ! Et au -dessus tout la Mairesse qui est membre de son parti est citée au Tribunal par nos demi-frères et lui il tire les ficelles dans l'ombre ! » Le message semble passé.

Toutefois  comme elle le dit d’elle-même que le combat continue et  "à la vie, à la mort , nous vaincrons pour que vive la Patrie ! ".  Modestine Carole Tchatchouang Yonzou semble apparemment décider d’aller jusqu’au bout de sa décision de tout dévoiler, elle qui se définit comme fille de la République. Ce ne sont donc pas les réactions ou les attaques multiples de ses détracteurs qui vont l’arrêter : « En temps normal, on me paie pour mes analyses critiques que je vous offre ici gratuitement, soyez-en reconnaissant ! Et que celui qui n’est plus content de mes posts se déconnecte. J’ai déjà près de 130.000 followers (activiste et homme politique camerounaise la plus suivie des réseaux sociaux), un groupes de plus de 60.000 membres etc et c’est déjà une très grosse responsabilité pour moi. Ce beau monde ne me suit pas parce que je sais applaudir aux discours, mais pour mon réalisme, mon objectivité et mon sens du jugement et analyse critique imparable. D’ailleurs et grâce à ma publication qui a mis en branle toute la république, le peuple a eu des éclaircissements sur la suite et c’est ça la politique. Vous n’êtes pas sans savoir que dans le camp d’en face, on jubilait déjà ce qui semblait être une résignation de Maurice Kamto. C’est dans cet ordre d’idée que les journaux ont titré ce même soir : « Maurice Kamto reconnait enfin la victoire de Paul Biya ». Alors, je trouve que ma publication était plus que salutaire enfin d’offrir une tribune pour la clarté et raffermir le rang des combattants. En outre, je n’ai jamais affirmé qu’il ait trahie le peuple, j’ai juste questionné ses intentions ! Bref... Qu’importe que vous ne soyez pas capable de comprendre mon approche ? Souvenez-vous juste que je ne suis ni corruptible, ni manipulable encore moins intimidable! Pour conclure, je reste et demeure un soutien sans faille et en alerte du Pr. Maurice Kamto, car il a besoin de moi ».

Ahmat Zéïdane Bichara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article