Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Comment se dérouleront ses futures élections présidentielles en RDC et qui serait finalement le bénéficiaire ? Dans un article publié depuis le lundi 26 novembre 2018 par la RTBF et signé par l’Agence Belga, il est clairement indiqué que l’un des candidats de l'opposition à l'élection présidentielle du 23 décembre en République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi, et son allié Vital Kamerhe, rentreront ce mardi 27 novembre en fin de matinée à Kinshasa, a indiqué lundi soir un représentant de son parti, l'Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPs), à Bruxelles.

D’après toujours Belga qui a mis en ligne cette nouvelle pour le compte de la RTBF, Félix Tshisekedi a quitté lundi soir Bruxelles où il séjournait depuis la réunion de Genève de début novembre qui a fini par déboucher sur une scission entre les sept principaux dirigeants de l'opposition congolaise. Ils avaient dans un premier temps choisi Martin Fayulu, le président d'un petit Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECiDé), comme candidat unique de l'opposition. Mais Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe ont rapidement renié cet accord, s'estimant trompés par le mode de désignation. Ils ont ensuite annoncé un ticket commun en cas de victoire à la présidentielle à un tour du 23 décembre : à Félix Tshisekedi, 55 ans, la présidence, à Vital Kamerhe, 59 ans, le poste de Premier ministre. L'accord répartit aussi des fonctions-clés, comme la présidence du Sénat, le gouvernorat de la Banque centrale et les ministères des Finances, des Infrastructures, de la Justice et de la Défense.Félix Tshisekedi, qui préside l'UDPS le parti historique d'opposition en RDC, fondé par son défunt père, Etienne Tshisekedi, décédé le 1er février 2017 à Bruxelles et Vital Kamerhe, qui dirige l'Union pour la Nation congolaise (UNC), doivent arriver ensemble mardi à Kinshasa vers 12h00 locales, en provenance de Nairobi, la capitale kenyane, a indiqué le secrétaire national adjoint de l'UDPS à Bruxelles, Ange Pabolangi, à l'agence Belga.L'UDPS s'attend à un accueil populaire de masse pour les deux leaders.

Réd-chef

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article