Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Sur internet, le journaliste Makaila NGuebla eut publié sur son Facebook cette information portant la signature de Hadjé Mariam : « Quand Hinda Deby fait la promotion du SIDA.Hinda Deby Itno ,bien qu'elle est porte la robe de first lady de son pays ,elle est d'abord une femme musulmane .Et donc,elle a une obligation, tout comme les autres musulmans , de prédication : c'est-à-dire elle doit interdire l'interdit ( alharam) et encourager le permis ( alhalal ) .Je ne dit pas qu'elle prend son micro pour prêcher les valeurs de l'islam . Non. Mais, elle doit au moins garder un élan avant-gardiste pour ne pas tomber dans le piège des Firmes pharmaceutiques occidentales lesquelles n'ont d'autre intérêt que celui d'exploiter le potentiel africain : matériel et humain. Le sida dont elle fait aujourd'hui la promotion est une pure invention occidentale. Et, donc son l'objectif est réduire au maximum le nombre croissant des africains (elle doit se référer à l'histoire du Sida), d'une part et de l'autre, c'est de commercialiser les produits (ARV) dont elle dit gratuit.

De quelle gratuité, il s'agit ? C'est des dons et les dons sont dettes payables, Madame. C'est comme ça au fait, je ne veux pas m'atteler sur son discours d'aujourd'hui ni revenir sur ce que fait son « Grand coeur». Mais, tout ce que je veux lui dire, c'est de se référer au  Saint Coran et à la  Sainte Bible quand elle veut commencer une œuvre de charité .Les deux religions n'ont jamais cessé de prêcher les bonnes nouvelles aux musulmans et chrétiens que nous sommes: l'infidélité des maris nantis dont elle fait mention, est combattue par toutes les communautés Tchadiennes. En plus, nous avons la confiance de nos maris tout comme eux aussi en ont la confiance en nous. Point n'est besoin ici de se douter sur la séropositivité de ton mari et moins encore sur la tienne. Par ce que ton «  mari a les V8 et les moyens pour se soigner en l'extérieur ». Alors à vos doutes. Aucune femme issue d'un foyer responsable ne doit pas se faire dépister ni te suivre dans tes tergiversations lesquelles ont mis tous les tchadiens dans l'enfer : 16 mesures, AGS, maladies, pauvreté, et que sais-je encore. A chacun son enfer. A nous le Tchad et à toi l'au-delà ».

Monsieur Kébir Mahamat Abdoulaye partage sur son Facebook cette information : « Les propos du chef de l'Etat (Idriss Deby Itno-N.D.L.R) rejoignent nos publications récentes sur le non respect des conditions, critères, procédures de nominations aux fonctions de l'Etat, fixés par des textes législatifs et réglementaires. Certes, il faut encourager ses propos mais, que faire pour éviter dans l'avenir les nominations par complaisance, clientélisme, népotisme....aux fonctions de l'Etat ?Une proposition : afin de combattre ce phénomène et encourager l'excellence, la compétence... le président de la république peut il accepter qu'on peut attaquer en justice toute nomination par complaisance, clientélisme, népotisme....?Cependant, ce recours doit être bien encadré afin d'éviter des abus ! »

« Réforme de l'Union africaine: ouverture du sommet d'Addis Abeba », tel est le titre de la RTBF publié depuis samedi 17 samedi 2018 et portant la signature de l’AFP.Ainsi informe-t-il : « Un sommet extraordinaire de l'Union africaine (UA) s'est ouvert samedi à Addis Abeba sous le signe d'une difficile réforme institutionnelle poussée par son président en exercice, le président rwandais Paul Kagame. « Notre objectif est simple: renforcer l'Afrique et donner à nos peuples l'avenir qu'ils méritent », a affirmé le président rwandais à l'ouverture de ce sommet rassemblant les 55 Etats membres de l'organisation panafricaine.« Les événements dans notre continent et dans le monde confirment la nécessité et l'urgence de ce projet », a ajouté monsieur Kagame dont le mandat d'un an à la tête de l'UA expire en janvier. L'UA avait chargé en 2016 le leader rwandais de préparer cette réforme destinée à rendre l'UA plus efficace et moins dépendante de ses sponsors internationaux. Ce sommet de deux jours, selon les observateurs, est la dernière chance pour monsieur Kagame de faire adopter des mesures fortes, avant qu'il ne passe le relais au président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, moins enclin aux réformes. Monsieur Kagame a cherché à tailler dans les dépenses de l'UA, en limitant le nombre de sommets et de commissions, et à réduire sa dépendance à l'égard des donateurs étrangers. Il a aussi suggéré qu'elle circonscrive ses priorités à la sécurité, la politique et l'intégration économique. Mais plus de deux ans et cinq sommets après, plusieurs Etats clés sont toujours extrêmement réticents et l'espoir de voir un accord global être conclu cette semaine dépend surtout des négociations du sommet d'Addis Abeba ».

Sur internet, une artiste du Cameroun nommée Léonie Nad Officiel eut écrit depuis le 14 novembre en informant ses fans que : « Le milieu artistique camerounais est un milieu d'hypocrite, un milieu qui manque de solidarité et de sincérité. C'est le chacun pour soi ».

Plus loin en parlant des femmes de son pays, elle estime que : « La femme camerounaise c'est la femme intelligente, intellectuelle, celle qui éduque, qui rassemble, qui conseille, qui sait se faire entendre. Toutes ensemble disons non à la guerre au Cameroun, non au tribalisme, non à la manipulation car notre voix compte ».

Enfin pour finir avec ses écrits, Leonie Nad Officiel du Cameroun  fait cette déclaration : « Je suis Léonie Nad, je suis artiste, je suis du Nord, du Sud, de l’Est, de l'Ouest et surtout je suis Camerounaise. Je n’appartiens à aucun parti politique mais j'aspire à l'amélioration de la vie sociale, économique et culturelle au Cameroun. En un mot je veux le changement et je ne cède surtout pas à la manipulation de certains ».

Orientée sur les affrontements militaires et civils ayant eu lieu ce dernier temps à l’extrême nord du Tchad,cette analyse à caractère tribaliste ou régionaliste titrée : « Comment, en 1998, Idriss Déby poussa Youssouf Togoïmi, sciemment, à la rébellion » portant depuis hier samedi 17 novembre 2018 la signature d’un certain Baradine Berdei Targuio Chegué, est simultanément consultable ou accessible sur le Facebook du journaliste Eric Mocnga Topona et Tarik Hassan Borgou. Volontairement, voici ce que monsieur Baradine Berdeï Targuio Chégué raconte : « Une petite histoire avant de commencer : en 1996, Moussa Koré Kindji, neveu de Togoïmi et ami à moi, me rapporte ceci: lors d’une causerie, Youssouf dit: « je me demande comment ceux qui ont manipulé et fait tuer des milliers d’enfants de gens pour accéder au pouvoir, s’expliqueront demain devant Dieu! ». Quand en 1998, j’avais suivi, sur Rfi, son entrée en rébellion, je me souviens directement des propos de Moussa d’il y deux ans. En décembre 1995, Déby nomme le défunt Togoïmi ministre de la défense nationale et lui donne tous les pouvoirs de redresser l’armée, discipliner les combattants récalcitrants, de se faire respecter par les officiers supérieurs etc..., le tout visant à faire bien connaître le ministre par son armée. Tellement qu’il voulait le hisser au plus haut sommet de commandement, Déby lui permet d’assurer l’intérim de sa présidence lors de l’élection présidentielle de 1996. Ne connaissant pas la mauvaise foi de Deby, Togoïmi limoge, dégrade et fait arrêter plusieurs officiers supérieurs issus de la communauté Zaghawa . Tout le monde se demandait qui est ce monsieur arrogant qui s’en fout complètement même de Déby .l’armée commence à le haïr et ne comprenait pas ses motivations pourtant le ministre ne faisait que ce que Déby lui demandait. quand Youssouf fut suffisamment détesté par l’armée , il le remplace par un autre et le nomme ministre de l’intérieur et de la sécurité publique .dans le cadre des négociations entre le Président nigérien Ibrahim Barré Maïnassara et le chef rebelle des Toubous du Niger , Barka Wordougou , le ministre de l’intérieur Togoïmi l’accompagne à la présidence de la République en vue d’une audience avec Déby . Ayant bien raffiné son plan et connaissant entièrement Togoïmi pour ses principes, Déby instruit le commandant de sa garde présidentielle (pourtant très discipliné et vrai soldat) à humilier Togoïmi en présence de Barka Wordougou. Il empêche au ministre d’entrer à la présidence. Ce dernier insiste et estime qu'’en tant que ministre de l’intérieur mais aussi pour d’autres raisons, il ne peut pas laisser Barka entrer seul .c’est en ce moment que l’officier commet l’irréparable et concrétise le rêve de Déby. Il gifle le ministre !ce dernier sourit et répare chez lui et rédige sa démission du gouvernement et se barricade dans son salon. Déby très hypocrite qu’il est, envoie tous les cadres du B E T pour se désoler auprès de Togoïmi et imputer la responsabilité à l’officier « indiscipliné » mais le ministre ne reçoit personne. Déby ainsi que tous les tchadiens connaissant bien Togoïmi savaient pertinemment qu’il fera payer l’humiliation dont il était victime.

Après un temps, Déby réussit à le temporiser et le nomme à un poste international au Gabon je pense. Il demande une autorisation pour aller saluer ses parents au Tibesti avant de regagner son poste et Déby le lui accorde pourtant il savait que Togoïmi n’allait pas revenir. Une fois à Zouar, il disparaît dans les grottes et déclare la naissance du MDJT. Alors, tout le Tibesti, une grande partie de l’Ennedi et du Borkou le rejoignent. La rébellion durera plus de quatre ans et Dieu seul sait le nombre des gens qui y ont perdu la vie. Jamais une guerre n’a affaibli le B.E.T, en particulier, autant que celle là. Togoïmi y perd également la vie. En 2017, un proche de Déby me lâche un secret : sais tu que « kingui » avait aimé la naissance du MDJT au Tibesti ? Je dis pour quelle raison? Il me répond : « si c’était pas la guerre du MDJT, les frères Erdimi, auraient déjà pris le pouvoir. Ils ont perdu tous leurs soutiens là bas »! Hum!m’inspirant de cela , je pense qu’aujourd’hui en novembre 2018, en s’enprennant aux civils de Miski, Déby ne cherche autre chose qu’à pousser le Tibesti à la révolte armée , obliger la communauté Beri à se souder derrière lui, faire entretuer les peu qui nous reste et ainsi crier au « danger »: hey les Beri, unissons nous, sinon , les Goranes sont de retour et vous les connaissez .c’est comme si les Goranes avaient des problèmes avec les Beri avant le conflit de pouvoir qui l’opposa à Habre. Les réseaux sociaux qui ont dévoilé le divorce entre Déby et sa communauté depuis son mariage avec Hinda l’inquiètent sérieusement.une autre guerre au Tchad, serait catastrophique pour tout le monde. Déby en sortira victorieux et même pas son propre fils Mahamat Kaka qui n’a que 34 ans mais qu’il expose à tous les dangers .eh bien, faisons attention et non à une autre guerre ».

Hier samedi 17 novembre 2018,la RTBF en collaboration avec l’AFP eut publié cette information en disant que : «  La villa de l'OMS à Beni en RDC évacuée après un tir d'obus. Seize membres du personnel de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont été provisoirement évacués vers Goma depuis Beni, dans l'est de la RDC, où un obus a touché la villa qu'ils occupaient, lors d'affrontements ce vendredi soir, a indiqué l'OMS à l'AFP. Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception. « C'est dans les échanges de tirs que la villa a reçu un obus. Ce n'était pas une attaque délibérée contre la villa », a déclaré à l'AFP le Dr Michel Yao, coordonnateur de la lutte contre le virus Ebola à Beni. Il n'y a pas de blessé, selon lui. La lutte contre l'épidémie d'Ebola à Beni, dans l'est de la République démocratique du Congo, a été suspendue après des affrontements armés « à quelques mètres du Centre des opérations d'urgence et des hôtels dans lesquels plusieurs équipes sont logées », a annoncé le ministère de la Santé.Vendredi soir, les Casques bleus de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco) ont repoussé une nouvelle offensive attribuée au groupe armé ADF « après plusieurs heures d'affrontements » dans le quartier Boikene à l'entrée nord de Beni, selon le bulletin quotidien du ministère de la Santé ».

Choix de la Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article