Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Reconnu comme un grand pays de cyclistes, le Danemark a opté mardi pour l’interdiction des ventes de voitures thermiques, fonctionnant à l’essence et au diesel à partir de 2030, devenant le premier pays européen à prendre un tel engagement. «Dans douze ans-seulement douze ans-, nous voulons interdire la vente de nouvelles voitures essence et diesel », a annoncé le Premier ministre danois, Lokke Rasmussen à l’ouverture de la session parlementaire dans son pays. «Je veux un Danemark qui soit à l’avant-garde, qui tire le monde dans une direction plus verte », a indiqué ce cycliste. «Nous fixons le cap. Et envoyons un signal clair à l’UE, à l’industrie automobile et au reste du monde », a-t-il insisté. Champion de la lutte contre le réchauffement climatique, le Danemark nourrit l’ambition de devenir neutre en énergie fossile en 2050.

Selon l’Institut State of Green, les émissions de carbone du Danemark ont chuté de 38% entre 1980 et 2025. Début septembre, l’Islande avait déjà annoncé une mesure similaire portant à deux, le nombre de pays préconisant l’interdiction de la vente des voitures thermiques. Principal producteur d’hydrocarbures d’Europe de l’ouest et premier élève en matière d’électricité, la Norvège voisine s’est fixé le défi de ne vendre que des voitures neuves zéro émission dès 2025, sans toutefois interdire de manière catégorique les autres modèles. Le mois dernier, les voitures électriques y ont représenté 45,3% des nouvelles immatriculations, un record, selon le Conseil d’information sur le trafic (OFV). La France envisage quant à elle la fin de la vente des voitures neuves à moteur thermique à l’horizon 2040. S’agissant du Royaume-Uni, cette interdiction se fera d’ici à 2040.

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article