Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Sur Internet SO Ndilmbaye  prêche ceci: « Avoir des malentendus, des quiproquos, être en désaccord, ne pas partager des points de vues, se chamailler, se bouder ... Cela arrive le plus souvent d'ailleurs dans les meilleurs couples au monde, entre les meilleurs amis, entre frères et sœurs ...Ce qui est ridicule, absurde c'est vouloir à tout prix rabaisser, humilier l'autre en exposant sa vie, en racontant toute son intimité à haute voix, les confidences faites en toute intimité à qui veut l'entendre juste parce que nous sommes fâché ou en palabre avec l'autre en menant de campagne de dénigrement contre sa personne, parfois même en racontant des mensonges sur sa vie ... Le problème, on ne sait pas vraiment pourquoi on le fait sinon si cela n'est pas s'exposer soi-même aux yeux des autres comme une personne de mauvaise foi et sans scrupules, une personne en qui l'on ne peut se fier. La meilleure façon de s'affronter c'est de ne pas prendre l'autre comme un ennemi à abattre à tout prix, mais de le considérer comme une personne comme tout autre qui peut faillir, qui peut ne pas être d'accord avec nous sur tout, qui a le droit d'avoir ses propres opinions, sa propre façon de voir et de comprendre les choses et que notre façon à nous n'est pas toujours la meilleure, et que nous pouvons la froisser ou la blesser par notre manière bornée de refuser d'accepter la différence des autres d'avec nous. Ce n'est pas toujours facile, et l'immaturité y est pour beaucoup, mais accepter d'apprendre est déjà un grand pas en avant vers la grandeur ».

Sur internet Docteur Djiddi Ali Sougoudi eut écrit dans son Coup de Badangaï 498 du 6 octobre 2018 : « Le paradoxe de la croyance aux Marabouts !Un pauvre type, presque un gueux, piéton, sans gîte et sans couvert, vient dans nos contrées du Nord et se propose d'enrichir les uns, de défendre d'autres et le voilà cru et pris comme pourvoyeur du Rahamah d'Allah !Le charlatan rançonne les ignorants et les naïfs de ce monde inculte, s'enrichit à leurs dépens et rentre chez lui toit riche. Les riches de ces contrées deviennent des misérables à force d'utiliser leurs ressources pour faire du mal ou pour se protéger d'un ennemi qui n'existe que dans leur conscient collectif infecté d'idées de féticheurs et de Charlatans. C'est le monde des idiots escroqués par des rusés.Que Dieu nous préserve de l'ignorance ! ».

Sur Internet Guemona Djimet est surpris : « Je suis tombé de haut, sans doute de ma naïveté qui consiste à croire que les hommes politiques du Tchad en particulier les opposants n'ont pas de crédibilité comme ceux de la société civile qui sont normalement les défenseurs des sans voix, des opprimés. Mais aujourd'hui, l'histoire vient de démontrer mon degré d’ignorance. Je ne suis sans doute pas le seul à espérer sur engagement citoyen des leaders de mouvement Iyina. Beaucoup les ont soutenus lors de leurs différentes arrestations à travers les publications Facebook car c'est notre seul moyen de soutien. On a toujours répondu oui à leurs appels pour les journées ville morte, les manifestations et autre. Ils étaient les premiers à protester contre la candidature du présidant de la République, contestation qui leur a valu plusieurs jours d’emprisonnement. Aujourd'hui, ces mêmes personnes prétendent dire « nous nous sommes dit qu’il faut beaucoup plus penser à dialoguer avec toutes les couches pour pouvoir faire des propositions concrètes ». Les différentes couches sont-ils chez la première dame? Est-elle la porte-parole de ces couches? A mon avis ces couches sont ailleurs mais pas au rose. Pourtant, à travers leur mouvement dénommé Iyina, ils disent être fatigués de ce régime. Mais cette fatigue pose encore un certain nombre de problème de fond. On peut se demandé s'ils sont vraiment fatigués et surtout fatigués de quoi? Ou alors ils se sont déjà remis de leur fatigue? Puisque le chef de fil même dit « qu'il faudrait qu’à un moment donné, au-delà de toutes nos considérations ethniques et religieuses, les tchadiens se parlent franchement et sérieusement pour voir quels sont les problèmes qui minent la société pour trouver une solution dans l’intérêt de tout le monde ». En tenant compte de leurs propos, on se rend compte qu'ils se sont engagés à défendre les maux qui minent la société tchadienne sans connaitre les problèmes et leurs causes. Comment peut-on aller en guerre sans connaitre l’ennemi si ce n'est une mise en scène à des fins visant accès au système ou à une quelconque fonction? En observant de près le comportement actuelle des prétendus hommes politiques ou les leaders de la société civil, force est de constater que la notion de morale, de l’éthique et de la dignité n'existe dans l'esprit de beaucoup des tchadiens car les leaders de tout bord unissent les force pour le mettre le Tchad (déjà à genoux) à terre ».

Sur Internet Guillaume a publié sur un journal numérique:"Faites des Disciples" avec la participation de Marilène Cadet, Directrice de Made In Compassion ceci : « Cher(e) ami(e), depuis plus de 30 ans, les Chrétiens Pakistanais vivent sous l’angoisse de la diffamation. En cause, les lois sur le blasphème. Censées protéger l’Islam de toutes offenses, elles sont des armes redoutables contre les minorités chrétiennes. Manquer de respect au Prophète, mérite la peine de mort. Profaner le Coran, assure la prison à perpétuité. Les rapports internationaux parlent de dizaines de peines capitales. Les témoins locaux sont encore plus accablants. Al Albeen Mirza, avocate  évoque le lynchage subi par les accusés : « Une accusation de blasphème n’aboutit presque jamais à une procédure judiciaire. Quand quelqu’un fait une accusation, les voisins font le reste ».Sur une accusation, les chrétiens sont lapidés, battus à mort, brûlés vif…La justice du peuple est expéditive. Elle rythme le quotidien des croyants. La plupart du temps, ces accusations sont fausses, et ces lois, ne sont alors qu’un prétexte à la résolution de conflits de voisinage.Prions pour la protection des chrétiens accusés de blasphème. Prions pour leurs enfants, devenus orphelins dans un pays hostile. Prions pour leurs accusateurs, afin qu’ils rencontrent le Dieu de paix. Prions pour les forces de l’ordre, la justice et le gouvernement, afin qu’ils mettent en place des mesures de protection efficaces à l’égard des minorités chrétiennes. Envoyé avec amour ».

Sur Internet Welguera Hadjerai nous révèle : « Alerte insécurité autour de Mongo! Mon cousin le nommé Adoum Elio vient d'être victime d'un braquage par deux hommes armés des gourdins voulant lui arracher sa moto de Marque Haojue. La scène s'est déroulée ce matin autour de 10h aux environs de Maltcho non loin de l'aérodrome de Mongo. Adoum revenait de Dongom où il était allé déposé mon oncle son papa. Arrivé à ces lieux deux individus enturbannés ont fait leur apparition et l'ont lancé avec un gourdin pour le faire tomber de la moto. Quand il a reçu le coup de gourdin, Adoum s'est écroulé et les deux individus se sont rapprochés de lui pour arracher la clé de la moto. Mais Adoum leur a opposé une résistance et ils se sont mis à le rouer des coups de gourdins. Heureusement pour lui il a eu la vie sauve grâce à l'arrivée d'un paysan de passage sur les lieux. Les deux individus ont dû s'enfuir en voyant arriver ce passant. La victime est présentement très affectée physiquement et souffre des graves blessures et douleurs lombaires. Les autorités en charge de la sécurité ont été alertées. Que ces malfrats soient retrouvés..... ».

Sur internet Nadjikimo Benoudjita  l’ancien Directeur de Publication du journal tchadien Notre Temps donne cette information : « Une administration paralysée. Mairie centrale, N’Djaména. Plus de 8000 demandes d'acte de naissance attendraient dans les services de l'état civil. Certaines demandes datent de juin 2018, soit cinq mois aujourd'hui. Alors que les services concernés invoquent le manque de feuilles tricolores sur lesquelles sont imprimés les actes, plusieurs personnes témoignent qu'elles se seraient fait délivrer les actes de naissance de leurs enfants en ayant recours à des intermédiaires ou à des espèces sonnantes et trébuchantes. Selon une source proche de l'Inspection générale d'Etat (IGE), la délivrance des actes de naissance serait devenue un « business » des proches des responsables sortants. Beaucoup d'employés de la commune de la ville déplorent ce dysfonctionnement et demandent aux nouvelles autorités « de s'investir pour mettre fin au désordre » selon les propres termes de l'un d'entre eux. Selon une source interne, les feuilles tricolores en question seraient fournies par une imprimerie de la place. Et que ses factures impayées seraient montées à plusieurs millions. C'est pourquoi celle-ci a décidé d'arrêter sa prestation pour exiger d'être payée avant de reprendre ».

Sur internet Jeff de Sarh dénonce : « N’est-ce pas Maurice Kamto qui veut ! Depuis quelques jours, un « avocatier » a poussé, il essaie maladroitement de voler au secours de Nadjo Kaïna Palmer, auteur d'une retentissante visite au Palais présidentiel. Il taxe ceux qui ont critiqué l'acte de Nadjo de « jaloux », de « faiseurs de procès d'intention », etc. Pourtant, la visite de Nadjo chez la Première dame (l'épouse de l'homme qu'il n'a cessé de qualifier de « dictateur » et contre qui il a créé un mouvement citoyen pour le chasser du pouvoir), cette visite n'est pas une intention, mais un acte à l'antipode de ce qu'il a toujours prôné ! Et ceux qui ont cru en Iyina, ont le droit de le critiquer ! Leur denier ce droit, c'est une autre maladresse qui décrédibilise davantage Nadjo! Car s'il fallait rejouer Scarface, même Tony Montana refuserait d'être l'avocat du petit diable dans cette histoire !Dans de telles circonstances, le bon sens aurait voulu que les avocats de Nadjo (Dieu seul sait s'il les a commis ou s'ils se sont commis eux-mêmes) fassent profil bas! Comme le fait leur « client » et de laisser la tempête passer!Pourquoi Nadjo lui-même ne vient-il pas faire le palabre qu'il a provoqué par sa visite au Palais rose? Depuis cette visite rosée, son compte Facebook lui est-il devenu subitement inaccessible,comme par enchantement? Quand ce n’est pas ton palabre, ne le fais pas! Sinon, tu risques de perdre plus que le propriétaire ! Il est vrai que la prestation magistrale du Pr Maurice Kamto a donné à beaucoup le goût ou le rêve de faire des études de Droit ou d'être avocat, mais n'est pas Maurice Kamto qui veut! ».

Choix de Ahmat Zéïdane Bichara

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article