Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Appréhendé vendredi dernier, César Sayoc désigné comme l’homme auteur de l’envoi des colis suspects à des personnalités démocrates avec un point comme d’être les farouches détracteurs du président républicain, a comparu mardi  devant un tribunal fédéral de Miami en Floride. Cinq charges y compris l’envoi illégal des engins explosifs ont été retenues contre celui qui est présenté par la presse américaine comme un pro-Trump âgé aujourd’hui de 56 ans. Vêtu d’une tenue beige de prisonniers, il a été peu bavard lors de sa première comparution devant le juge. On l’a juste entendu murmurer  un «Je t’aime » à quelqu’un non identifié certainement présente dans la salle d’audience.

 

Son avocat n’a pas manqué d’attirer l’attention du public sur le fait qu’il faudrait respecter la présomption d’innocence de son client. La prochaine audience a été fixée pour le vendredi par le juge Edwin Torres, qui a sollicité que Cesar Sayoc, originaire de Floride, soit jugé à New York, où plusieurs colis suspects ont été découverts. Le suspect est accusé d’avoir envoyé au moins une douzaine de bombes artisanales à des personnalités critiques à l’égard du président Trump, dont son adversaire démocrate lors de la présidentielle 2016 n’est d’autre qu’Hillary Clinton. L’ancien président Barack Obama n’a pas été épargné par ces envois malveillants à moins de dix jours des élections américaines de mi-mandat.

D.P

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article