Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Surnommé «l’homme qui répare les femmes », le gynécologue et militant des droits humains congolais, Dr Denis Mukwege partage le prix Nobel de la Paix avec l’irakienne Nadia Murad pour l’ensemble de leur engagement en faveur des femmes victimes des violences sexuelles. Le comité norvégien a fait connaître cette décision ce vendredi sur le coup de 11h. Ce prestigieux prix leur est attribué «pour leurs efforts pour mettre fin à l’emploi des violences sexuelles en tant qu’arme de guerre’ ». Auparavant, tous les deux avaient déjà été récompensés par le prix Sakharov octroyé par le Parlement européen, en 2014 pour le Dr Mukwege et en 2016 pour Nadia Murad.

Cette dernière avait été forcée de devenir esclave sexuelle pour les combattants de l’Etat islamique alors qu’elle était encore âgée de 23 ans. Elle mène aujourd’hui un combat noble et difficile pour faire reconnaître les persécutions commises en 2014 contre les Yazidis, comme étant un génocide. Sa propre histoire commence par son enlèvement de son village de Kocho, situé près de Sinjar dans le nord de l’Irak en août 2014, puis elle sera emmenée à Mossoul, ville entière conquise par l’EI. Elle a été victime de viols collectifs par les combattants de l’EI et maintes fois vendue comme esclave sexuelle. Comme tous les ans, l’attribution du prix Nobel était attendue mais cette année, la saison Nobel se voit amputer de l’un des prestigieux prix, celui de la littérature, reporté de 12 mois en raison d’un scandale de viols ayant secoué l’Académie suédoise sur fond de campagne de tornade #MeToo.

Rédaction

 

Encadré : Informations allant dans le même sens que l’attribution du prix Nobel de la Paix

Nobel de la paix: Murad et Mukwege « défendent nos valeurs », se félicite Guterres

Le secrétaire général de l'ONU rapporte l’Agence France Presse du vendredi 05 octobre 2018, Antonio Guterres, a félicité vendredi le médecin congolais Denis Mukwege et la Yazidie irakienne Nadia Murad pour leur prix Nobel de la paix, jugeant qu'ils défendent « les valeurs communes » des Nations unies en « défendant les victimes de violences sexuelles dans les conflits ».« En qualité d'ambassadrice de bonne volonté pour l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime depuis 2016 », Nadia Murad « soutient les victimes de l'esclavage sexuel et des trafics d'êtres humains », et les efforts pour que « leurs responsables soient traduits en justice »,a souligné Antonio Guterres dans une déclaration.« Son puissant plaidoyer (...) a contribué à déclencher une enquête de l'ONU » sur ces crimes, a-t-il relevé.« En dépit de menaces de mort régulières, Denis Mukwege a créé l'hôpital Panzi en République démocratique du Congo, un refuge pour les victimes de mauvais traitements ». « L'ONU lui a apporté son soutien ». « Comme chirurgien compétent et sensible, il a non seulement réparé des corps brisés, mais a également redonné dignité et espoir », a aussi souligné Antonio Guterres. Denis Mukwege et Nadia Murad, ex-esclave du groupe État islamique, qui ont reçu vendredi le prix Nobel de la paix, sont deux champions de la lutte contre les violences sexuelles employées comme « armes de guerre » dans les conflits.

Eric Mocnga Topona,correspondant spécial depuis Bonn en Allemagne

Nadia Murad : le Nobel important pour « toutes les femmes » victimes de violences sexuelles »,rapporte l’AFP

 Le Nobel de la paix est important « pour toutes les femmes » victimes de violences sexuelles, a estimé la Yazidie Nadia Murad, elle-même ex-esclave sexuelle des Djihadistes, après avoir remporté le prix vendredi avec le médecin congolais Denis Mukwege.« Cela signifie beaucoup, pas seulement pour moi mais pour toutes ces femmes en Irak et dans le monde entier », a dit la jeune irakienne de 25 ans par téléphone au site Nobel officiel.« Ce n'a pas été facile pour moi de parler de ce qui m'est arrivé parce que ce n'est pas facile, particulièrement pour les femmes au Moyen-Orient, de dire qu'on a été des esclaves sexuelles », a-t-elle souligné.Comme des milliers de filles et femmes yazidies, une communauté d'Irak que les Djihadistes considèrent comme hérétiques, Nadia Murad a été réduite en esclavage sexuel par le groupe État islamique (EI) en 2014, avant de parvenir à s'évader.« Pour toutes ces petites communautés qui sont persécutées, ce prix me dit que leurs voix sont entendues », a-t-elle ensuite ajouté dans des propos tenus en kurde et traduits par son compagnon.« Nous espérons que ce sera une voix pour toutes les femmes qui souffrent de violences sexuelles dans de nombreux autres conflits»,a-t-elle ajouté.Aujourd'hui ambassadrice de l'ONU pour la dignité des victimes du trafic d'êtres humains, Nadia Murad, dont six frères et la mère ont été tués par l'EI, milite désormais pour que les persécutions commises contre les Yazidis soient considérées comme un génocide.La jeune femme et Denis Mukwege, gynécologue qui soigne les femmes victimes de violences sexuelles en République démocratique du Congo (RDC), se sont vu attribuer le Nobel de la paix « pour leurs efforts pour mettre fin à l'emploi des violences sexuelles en tant qu'arme de guerre ».

Eric Mocnga Topona,depuis Bonn en Allemagne

Réactions au prix Nobel de la paix(source AFP).Voici les principales réactions au prix Nobel de la paix décerné vendredi au médecin congolais Denis Mukwege et à la Yazidie irakienne Nadia Murad, ex-esclave du groupe État islamique, deux champions de la lutte contre les violences sexuelles employées comme « armes de guerre » dans les conflits.

Ce Nobel est un « honneur pour tous les Irakiens ayant combattu le terrorisme ». Ce prix était aussi une « reconnaissance de la situation désespérée » des Yazidis.« Le gouvernement félicite le docteur Denis Mukwege pour le travail très important qu'il fait (pour les femmes violées) même si nous avons été souvent en désaccord », a déclaré à l'AFP le porte-parole du gouvernement congolais Lambert Mende.« En qualité d'ambassadrice de bonne volonté pour l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime depuis 2016 », Nadia Murad « soutient les victimes de l'esclavage sexuel et des trafics d'êtres humains », et les efforts pour que « leurs responsables soient traduits en justice ». « Son puissant plaidoyer (...) a contribué à déclencher une enquête de l'ONU » sur ces crimes. « En dépit de menaces de mort régulières, Denis Mukwege a créé l'hôpital Panzi en République démocratique du Congo, un refuge pour les victimes de mauvais traitements ». « L'ONU lui a apporté son soutien ». « Comme chirurgien compétent et sensible, il a non seulement réparé des corps brisés, mais a également redonné dignité et espoir ».

« J'ai le plus profond respect pour le courage, la compassion et l'humanité dont font preuve quotidiennement les deux gagnants ».« Merci pour vos efforts pour faire briller la lumière et mettre fin aux crimes les plus sombres : la violence sexuelle comme arme de guerre »« Ce sont deux excellents lauréats qui lancent un cri d'humanité au milieu d'horreurs inimaginables ».« C'est une récompense amplement méritée pour ces deux défenseurs extraordinairement courageux, persévérants et efficaces contre les violences sexuelles et le recours au viol comme arme de guerre »Ce prix Nobel « célèbre la force, le courage et la vision, les histoires d'un homme et d'une femme qui ont risqué leur propre vie pour aider, protéger et sauver d'autres personnes ».« C'est un grand jour, nous sommes remplis de joie. C'est une nouvelle gifle pour le terrorisme. Nous espérons que le gouvernement irakien accordera plus d'attention à la tragédie dont ont été victimes les Yazidis. »

Eric Mocnga Topona

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article