Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Sur internet  Alain Kemba Didah a décidé en écrivant: « A la Coordination Nationale du Mouvement Citoyen IYINA.Objet: Démission. L’honneur m’échoit de porter à votre connaissance que je suis démissionnaire de mon poste du 2e Porte-parole, que j’occupe depuis le 21 septembre 2017 au sein du Mouvement Citoyen IYINA. En effet, suite aux échanges en date du 24 octobre relatifs à l’attitude des camarades qui ont entrepris de manière unilatérale des actions répréhensibles, à l’insu de la coordination nationale, considérées comme contraire à la déontologie et aux textes règlementaires régissant le mouvement dont l’objectif s’il faut le rappeler vise à œuvrer pour une alternance démocratique par des élections libres et transparentes, à sensibiliser les jeunes à faire valoir leur droits en s’appropriant de la chose publique, à lutter pour l’instauration d’un état de droit réel garantissant la liberté d’opinion, la laïcité, la justice et la bonne gouvernance. 

Par respect à mon engagement, à créer des débats citoyens et au-delà, sensibiliser la population, en particulier les jeunes sur les questions essentielles, notamment leur participation active au développement de notre pays et par respect aussi aux millions des jeunes qui croient en cette lutte que nous menons, et également vis-à-vis de l’acte commis d’un gravissime sans pareil par les responsables du mouvement, en âme et conscience, je décide de démissionner afin de conserver mon honneur. Toutefois, mon engagement à combattre toute dictature, quelle que soit sa provenance et sa forme demeure constante et rien ne pourra l’ébranler. Prière d’agréer camarades, l’assurance de mes sentiments patriotiques. Patrie ou la mort, nous vaincrons Inchallah ! : k.didahalain@gmail.com.Tel : +235-66-35-64-39.N’Djamena-Tchad ».

Sur Internet SO NDilmbaye donne cet enseignement très sage : « Ce n'est pas de moi mais j'approuve et je partage avec vous. Des critères valables aussi bien dans les relations amicales qu'amoureuses. Cherche une relation qui te procure la paix et la joie. Cherche un partenaire qui t'élève du point de vue de la spiritualité. Cherche un partenaire qui atténue tes défauts pas un partenaire qui va amplifier tes défauts. Cherche un partenaire qui a une vision il a peut être pas tout mais au moins il a une vision de sa vie. Cherche une personne mature au niveau de ses émotions avec qui tu pourras discuter, tu pourras te confier pas une personne qui se braque à chaque conversation. Cherche une personne qui va courir vers tes rêves avec toi, un allié, une personne capable de t'encourager quand tu es faible, de te traiter comme une personne importante. N'oublie pas nous ne sommes pas parfait mais ce n’est pas une excuse pour accepter une personne qui nous détruit notre destinée. Beaucoup disent personne n'est parfait, certes, mais cherche une personne qui veut toujours se développer et s'améliorer, une personne qui se remet en question. Et surtout toi même sois une source d'inspiration, travaille ton caractère car il ne suffit pas de vouloir mais il faut être préparé à recevoir les critiques. L'immaturité, le manque de préparation t'empêcheront de bâtir une relation saine ».

Sur internet Michel Kalabassou Dekantar rapporte que : « Ça chauffe à N’Djamena.La France et le FMI font le forcing pour imposer la dévaluation du Franc Cfa en zone CEMAC. La CEMAC par la voix du président Obiang Nguema vient de riposter en demandant à la France de faire le point sur le compte de souveraineté des États Africains auprès du trésor Français. On assiste à un bras de fer et le dénouement est attendu pour demain. C'est peut être l occasion pour les états de la CEMAC de créer une monnaie et de débarrasser du franc Cfa ».

Sur internet Marie-Reine Hassen de la République centrafricaine eut publié depuis le 24 octobre 2018 : « Marie-Reine Hassen a dit à Adolphe Pakoua:, on s'attendait à un processus de démocratisation après les élections présidentielles de 2005. Mais le pouvoir politique s'est lancé dans le népotisme, l'affairisme et le repli ethnique, et s'est comporté comme ceux qui l'avaient précédé. Ce cercle vicieux est bien ancré chez nous. Du coup, nos différents Gouvernements n'ont jamais joué le rôle que leur confère la Constitution. Le pouvoir exécutif a toujours été monopolisé par le Président de la République, qui s'est toujours entouré de nombreux conseillers, pas du tout des experts, mais plutôt des courtisans. On assiste à une cacophonie générale: des conseillers au pouvoir supérieur à celui des ministres, des Ministères essentiels ou régaliens directement rattachés au Chef de l'Etat, sans faire partie du Gouvernement, (Pôles de Développement, structure chargée du DDR etc...), donc marginalisation de la structure gouvernementale. Les problèmes de compétence ont toujours paralysé l'action gouvernementale...Quant à l'Assemblée Nationale, elle n'a été jusque là qu'une chambre d'enregistrement, la plupart des Députés étant par dessus tout préoccupés par leurs propres visées matérielles: rémunérations, voyages, promesses de 4x4, perdiems, sans se soucier de considérations nationales. De manière globale, les institutions républicaines ont été anéanties par la Séléka, alors qu'elles étaient déjà marginalisées et faibles. Les derniers événements ont porté un coup fatal à l'administration, qui ne pouvait déjà plus se mettre au service du citoyen. Pour faire court Adolphe Pakoua, ajoutons à tout ça la disparition de l'Etat de droit et on obtient le cocktail qui crée les structures parallèles et la loi du plus fort. Déstructuration de la société, et  faillite des élites politiques qui fuient leurs responsabilités. La société civile, dans cet environnement totalement miné, ne joue pas son rôle non plus. En conséquence, tout ce monde n'arrive pas à résister au chant des sirènes, et aux avances des oligarques. Pendant ce temps l'espérance de vie baisse dangereusement tandis que la pauvreté et la misère croissent. Dans ce contexte d'instabilité politique, de faiblesse des Gouvernements et de disparition de la notion d'Etat, ne soyons pas surpris que la marre soit remplie "de crocodiles politiques" et de prédateurs en tous genres, dans les gènes desquels les notions d'intérêt général et de service public ont totalement disparu, ou bien n'ont jamais existé ».

Sur internet Abazene Aboumkoulla eut dit ce qu’il pense que : « Cette affaire Khachuggi me semble être un sale complot visant à faire supporter à l'Arabie saoudite, seule, les conséquences des guerres crapuleuses dans lesquelles elle est compromise en complicité avec les puissances qui les ont entretenues. Khachuggi, j'ai bien peur qu'il ne soit qu'un prétexte. Personne parmi ceux des dirigeants qui dénoncent sa mort ne le pleure vraiment et Ben Salman pourrait, comme lui, en devenir une victime expiatoire »

Réactions des internautes par rapport à l’analyse ci-dessus de monsieur Abazène Aboumkoulla

Yves Malloum Tao, Dr Abazene, j’ai beaucoup de respect pour vous, mais lorsque vous teniez un tel propos cela désole. Il est question de la vie de quelqu’un. La vie humaine est sacrée.  Et lorsqu’un pays comme l’Arabie Saoudite qui abrite la terre sainte se comporte en gangstérisme au sommet de l’Etat pour assassiner un journaliste juste parce qu’il critique le régime. Je trouve cela extrêmement grave. Il est tout à fait normal que la communauté internationale réagisse face à ce mode d’emploi. Mais ramener la question sous une autre dimension comme vous l’évoquez, relève d’un mépris  que vous avez pour la vie d’un homme. Je pense que les puissances ou alliés de l’Arabie ont d’autres moyens ou possibilités de se désolidariser de l’Arabie Saoudite pour leurs magouilles ou crimes qu’ils commettent dans le monde et ne saurait utiliser la mort de Jamal comme un moyen ou un prétexte .Merci ».

Abazene Aboumkoulla, il n’est pas le seul ce quelqu’un, ils sont des milliers qu’on massacre tous les jours, directement ou indirectement. Je condamne comme toi cher Yves ce crime odieux et je suis des premiers l’avoir fait. Mais là, je dénonce également l’hypocrisie des puissances prédatrices qui ne sont pas la communauté internationale, excuse moi. Elles n’ont pas les mains propres dans cette affaire dont elles cherchent à tirer davantage profit d’un coupable qui ne comprend rien à ce qu’il fait. Tu as beaucoup de respect pour moi, je le sais, mais il faut savoir me lire et bien me lire. Les puissances occidentales ne pleurent pas Khachuggi.Quand on parle d’embargo sur les armes, je m’excuse, ces armes dont la livraison était soutenue par Khachuggi n’ont pas servi à le tuer puisqu’il doit avoir été décapité par des armes blanches tandis que les obus et autres engins de guerre se déversent sur les civils yéménites et se livrent aux terroristes en Syrie. Pour ton information Yves Malloum Tao,Al Assiry,un des commanditaires supposés de la décapitation de Khachuggi vient d’être dépêché aux USA pour participer à un plan de renversement du régime en Iran …par Salman justement.

Arnimy Djidi Tchou,Bonjour, Dr Abazene  maîtrise bien ce dossier, les frères musulmans(une secte ) et les Juifs sont à l’origine de tous les crimes que le monde connait aujourd’hui, l’exemple le plus vu, c’est celui de Palestine sur ces genres des dossiers, il faut des Intellectuels bilingues( maîtrisant l’arabe littéraire pour pouvoir recueillir les infos du monde arabe) qui puissent nous départager, sinon ces dossiers sont très compliqués . Qui veut éliminer son chien, lui colle la rage.

Issa Seigue Ahmat,je suis complètement d’accord avec Yves ,il faut d’abord dire que c’est la vie d’un homme qui a toute une famille qui en détresse aussi la manière et le lieu de crime , ensuite pourquoi même tuer quelqu’un qui à l’opinion contraire de celui d’un tyran, mais la théorie de complot n’a pas sa place ici mon prof.

Abazene Aboumkoulla,le crime Issa est odieux. Tout le monde le sait, l’Arabie Saoudite même et elle l’a dit officiellement .Mais au-delà  du crime, que y a-t-il ? Les Puissances occidentales savent qu’après la mort de Khachuggi on continue toujours le massacre des innocents au Yémen. Qui fournit les armes ? Ce sont eux. Qui permet la commission de ces crimes et empêche toute déclaration condamnant la coalition ? Ce sont eux toujours. Ils prétendent cesser la livraison des armes ou disent ouvertement à qui veut les entendre qu’elles leur rapportent des milliards. Autrement dit, Khachuggi ne pèse pas ces milliards. Je suis d’accord ils n’ont rien à le pleurer. D’accord mais bien au-delà cette mort, ce crime odieux leur rapporte un gain. Celui de se laver les mains des crimes qu’ils commanditent d’une part et tout ce que l’Arabie Saoudite leur paie en contrepartie du camouflage des vrais auteurs d’une part. C’est entre ces interrogations que se situe le complot.

 

 

Sur internet Eric MocngaTopona a publié : « Deby a nommé ce soir son neveu de 26ans Directeur général de la Douane Nationale.Le colonel Ousmane Adam Diki, fils de Ache Deby, a interrompu ses études en classe de 3eme (secondaire) selon nos sources ».

Ahmat Zéïdane Bichara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article