Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

La journaliste bulgare, Victoria Marinova vient de perdre tragiquement la vie samedi dernier. La victime âgée de 30 ans, a été agressée sexuellement avant d’être sauvagement assassinée à Roussé, l’une des plus grandes villes de Bulgarie, selon un article de notre consœur Esmeralda Labye publié le dimanche 07 octobre sur le site RTBF. Le corps sans vie de la jeune femme a été découvert dans un parc. Il ressort des premiers constats qu’elle a été frappée et étranglée sur les lieux de la scène. «Son téléphone portable, ses clés de voiture, ses lunettes et une partie de ses vêtements ont disparu», a expliqué  le procureur régional, Georgy Georgiev. Le juge a également  indiqué que les enquêteurs étudiait toutes les voies liées tant à la vie personnelle que professionnelle de la journaliste tuée. Cette dernière exerçait mon métier à la chaîne locale TVN. Elle présentait une émission d’actualités et faisait était également office de responsable administrative dans la dite chaîne. Elle menait des enquêtes sur des affaires de corruption

Reporters sans frontières et la Fédération européenne des journalistes condamnent fermement  cet acte odieux et se disent et se disent attristés par la nouvelle. L’Association des journalistes européens a pour sa part, déclaré dans un communiqué:«La Bulgarie est choquée par l’annonce de l’assassinat de Victoria Marinova, directrice administrative et animatrice de télévision à la télévision régionale TVN Ruse. Nous exprimons nos sincères condoléances à la famille et aux proches de la jeune femme. AEJ-Bulgarie insiste pour que les autorités mènent une enquête efficace et rendent justice aux responsables de cet acte brutal. AEJ-Bulgarie insiste pour que tous les motifs possibles du meurtre soient pris en compte, y compris celui qui a trait à son travail de journaliste. Cependant, tant qu’il n’y pas de faits solides et prouvés, les spéculations selon lesquelles l’incident est lié à la liberté d’expression dans son pays son inacceptables ».

Reportes sans frontières (RSF) estime que les journalistes d’investigation bulgares sont clairement exposés à de « nombreuses formes de pression et d’intimidation » et font face à des «oligarques exerçant un monopole médiatique et à des autorités soupçonnées de corruption et de liens avec le crime organisé ». La Bulgarie est classée 111e sur 180 pays, au dernier classement de la liberté de la presse établi par RSF. C’est le pays le plus mal lotis dans l’espace de l’Union européenne. Selon les sources policières, le crime ne semble pas être directement lié à la profession de la victime. Avec l’assassinat de cette journaliste bulgare, c’est le troisième cas d’assassinat perpétré contre les hommes et femmes de médias dans l’UE ces 12 derniers mois. En février dernier, Jan Kuciak avait été tué en Slovaquie, et plus en octobre, c’était Daphne Curuana Galiza qui avait été froidement assassiné à Malte.

Moussa T. Yowanga 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Невен Димитров 08/10/2018 21:51

Ce sont les sâles arnaqueurs qui sont au pouvoir qui l'ont assassiné et maintenant ils vont sortir un faux assassin pour qu'ils se justifient et rester au pouvoir. C'est chose faite presque