Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Un véritable cri d’alarme est lancé le jeudi 20 septembre à travers la publication de l’agence Belga sur le site RTBF, qui révèle qu’il y aura une prolifération importante des déchets autour du globe pouvant constituer une menace supplémentaire pour la santé de la population et de l’environnement, déjà fragilisés par le changement climatique, selon un rapport élaboré par la Banque mondiale et rendu public jeudi. A défaut d’une mesure urgente, le volume des déchets sur le plan planétaire augmentera de 70% d’ici 2050, ce qui pourrait représenter 3,4 milliards de tonnes contre 2,01 milliards en 2016, prévient l’institution financière mondiale dont le siège se trouve à Washington aux Etats-Unis.

Depuis 2014, la Belgique a vu croître la quantité de ses déchets produits par les ménages et les entreprises, atteignant une proportion de 58 millions de tonnes en 2016. «La mauvaise gestion des déchets nuit à la santé humaine et à l’environnement, ce qui s’ajoute au problème du climat », a regretté Laura Tuck, vice-présidente en charge du développement durable à la Banque mondiale. «Malheureusement, ce sont souvent les plus pauvres de la société qui subissent l’impact d’une gestion inadéquate des déchets», ajoute-t-elle. Malgré les 16% représentant la proportion des pays riches à l’échelle mondiale, ceux-ci produisent plus d’un tiers soit 34% des déchets de la planète. L’Asie de l’Est et la région pacifique sont, elles, responsables de près d’un quart (23%) du volume total des déchets, précise le rapport de la Banque mondiale. Enfin, d’ici 2050, l’Afrique subsaharienne verra le niveau de ses déchets tripler et celui de l’Asie du sud plus que doubler.

D.P

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article