Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Cette publication datant du 11 septembre 2018 est du secrétaire général de la Convention Tchadienne de défense des Droits de l’Homme (CTDDH). En réalité, c’est une reprise de  sa publication du jeudi 07 septembre 2017, selon les précisions données par l’auteur lui-même. Malgré tout, cette information garde toujours la même force et son originalité d’informer un large public. Mahamat Nour Ahmed Ibedou donne lui-même les raisons pour lesquelles, il eut décidé de  publier pour la seconde fois cette analyse sur la situation politique de son pays le Tchad : « C'était, il y'a une année; nous avions tenu à partager avec vous cette publication qui nous semble être encore d'actualité. Nous sommes à Paris depuis jeudi 07 septembre 2017, Nous avions voulu assister nos camarades patriotes de la diaspora qui avaient préparé une Contre conférence en réponse à celle des donateurs organisée par Idriss Deby avec le soutien actif du gouvernement français afin de lever des fonds pour financer son fameux Plan National de Développement 2017-2021 qui n'est rien d'autre qu'une troisième forfaiture. malheureusement, nous n’avons pas pu arriver à temps c'est à dire le 06 Septembre afin de participer en tant qu'intervenant à l'Alter Conférence; en effet, un complot ourdi par le système Deby et la compagnie Ethiopian Airlines avait causé notre blocage à Addis Abeba ; même le débit du réseau wifi de l’hôtel Hilton dans lequel nous étions logés avait été réduit pour nous empêcher de télécharger et d'envoyer aux camarades à Paris notre déclaration et une vidéo que nous avions enregistrée à cette occasion afin qu'elle soient présentées aux participants à l'Alter conférence.cet incident n'a pas empêché les camarades patriotes de faire entendre notre voix et des journaux internationaux prestigieux comme Le Monde et plusieurs autres organes de presse en ligne ont suffisamment relayé les échos de cet important événements. Il est évident que si ces éventuels fonds qui seront libérés pour le financement de ce troisième PND pouvaient servir au développement du Tchad et au bien être des tchadiens, nous aurions été les premiers à soutenir cette conférence et même à l’applaudir avec les autres ».

 

Il insiste sur les tristes réalités en faisant un Feedback sur la manière dont l'argent collecté pour le développement du pays, sert des intérêts égoïstes. Il part de l'échec des PND successifs  pour illustrer ses propos empreints de sincérité et surtout de colère légitime d'un citoyen averti des enjeux actuels et futurs du pays :« Mais nous sommes malheureusement convaincus du contraire; nous sommes d'autant plus convaincus du contraire que les fonds récoltés dans le cadre des deux PND passés (celui de 2003-2006 et de 2013-2015) qui n'avaient fait l'objet d'aucune évaluation (rappelons le) avaient été purement et simplement détournés; la profondeur de la crise actuelle en est la preuve la plus évidente.; ceci est d'autant plus indécent que ces fonds irons renflouer d'avantage les comptes de Deby et de ses proches déjà garnis par l'argent du pétrole ouverts dans les paradis fiscaux ; pour s'en convaincre, il suffit de penser aux cinq milles milliards placés par Idriss Deby au Panama et Afrique du Sud et les investissements immobiliers à l’étranger ainsi que les fonds introduits dans les réseaux mafieux du négoce international par ses proches. Ceci est d'autant plus choquant que cet argent sera donné au nom du peuple tchadien qui, malgré la misère dans laquelle l'a jeté Idriss Deby paiera la facture. Nous aussi, nous aimons notre pays, nous l'aimons tellement que nous avons décidé de dire non à un surendettement certain ».

 

Il poursuit son analyse dans la même veine que les précédents paragraphes, mais avec plus de précisons pour aider le lectorat à admettre que le Tchad vit des moments sociopolitiques et financiers les plus sombres de son histoire avec ce gouvernement d’Idriss Déby Itno et la nébuleuse «Grand-cœur» de son épouse, qui absorbe toutes les moyens financiers et monopolise également tant de ressources humaines du pays : «A la dette intérieure qui est déjà lourde s'ajoute la dette extérieure de nos partenaires traditionnels qui est également très importante. Comme si cela ne suffisait pas, la dette contractée auprès de Glencore qui continue à saigner à blanc les maigres recettes du trésor vient alourdir la facture. La dette la plus aliénante est celle contractée auprès des Chinois; cette dette qui n'a pas cessé d'augmenter et dont l'opacité de la gestion est avérée, de par son volume amènera certainement à une hypothèque future de notre pays. En dépit de toutes ces dettes, Idriss Deby dont le mépris pour le sort des tchadiens est évident cherche encore à s'enrichir lui et ses parents sur le dos du reste des tchadiens afin de pérenniser leur domination sur eux. Nous espérons donc que ces bailleurs en dépit de leurs engagements à la conférence feront preuve d'un dernier sursaut et refuser d'honorer leurs engagements. Parce qu'entre les promesses et la libération de ces fonds, beaucoup d'eau aura coulée sous le pont ».

Ahmat Zéïdane Bichara

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article