Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Les autorités russes qui soupçonnent l’armée israélienne d’avoir abattu un de ses avions de reconnaissance en Syrie, ont lancé un avertissement en direction d’Israël, informe RTBF citant l’agence AFP dans sa publication de ce mardi 18 septembre 2018. Moscou se réservait «le droit de riposter» après le crash de son avion de reconnaissance au large de la Syrie, a fait savoir ce mardi, le ministre russe de la défense Sergueï Choïgou à son homologue israélien Avigdor Liberman, estimant Israël «totalement» responsable de cet acte.

«Nous nous réservons le droit de riposter à l’avenir», a indiqué monsieur Choïgou à son homologue israélien par téléphone, ajoutant que la «faute pour la mort des 15 russes reposent entièrement sur Israël», après le crash de cet avion abattu probablement par la défense anti-aérienne syrienne après une attaque de F-16 israéliens contre la région de Lattiquié, le bastion du président syrien Bacha al-Assad. Cet avion russe a été abattu dans la nuit de lundi à mardi à trente kilomètres des côtes syriennes alors qu’il rentrait pour se poser à la base aérienne russe de Hmeimim, en Syrie, quelques instants après une attaque lancée par quatre avions chasseurs israéliens.Les autorités militaires russes reprochent notamment à Israël de l’avoir prévenue de l’attaque à l’avance «moins d’une minute» avant qu’elle survienne. Au total 15 membres de l’équipage ont péri dans cet avion de reconnaissance russe. Le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, a annoncé aux journalistes que le Kremlin est «très préoccupé par la situation», se refusant à tout autre commentaire sur l’avenir des relations entre les deux pays. «La situation est en train d’être analysée», a-t-il simplement ajouté. L’épave de l’avion a été découverte à 27 kilomètres des côtes syriennes, selon le communiqué du ministère de la Défense, qui précisent également que «des fragments de corps et des affaires personnelles » avaient été remontés.

La Rédaction

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article