Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

L’ex-conseiller et compagnon de campagne du président américain, Steve Bannon s’est donné pour mission de soutenir activement les partis nationalistes d’Europe afin de les faire gagner aux prochaines élections européennes. C’est RTBF qui en fait écho le samedi 22 septembre en rapportant la dépêche de l’AFP, selon laquelle Steve Bannon s’est rendu ce samedi en Italie gouverné par une majorité populiste, favorable à ses idées ultra-conservatrices afin de leur apporter son aide en vue de leur permettre de gagner les futures élections européennes de 2019. Steve Bannon ne s’en cache plus et mène depuis quelques mois une campagne à l’encontre de l’Union européenne, ce qui l’a conduit à sillonner plusieurs capitales, où il s’est attaqué frontalement et de façon systématique aux élites, à la bureaucratie et aux médias traditionnels. «Si je suis venu ici aujourd’hui, c’est pour vous dire que tout est inextricablement lié. Le Brexit, Trump, les élections de mars 2018 en Italie font partie du tout », a expliqué Steve Bannon samedi soir dans la capitale italienne, Rome. Il était l’hôte de marque du petit parti souverainiste «Fratelli d’Italia » à l’occasion de sa kermesse annuelle. Il a rencontré deux semaines plus tôt Matteo Salvini, le leader de la Ligue (extrême droite) et personnalité importante dans le dispositif du gouvernement italien. «La première chose est un rejet total de ce que les élites ont imposé à la civilisation occidentale.

 

 C’est pourquoi l’Italie est aujourd’hui au centre de l’univers politique », a-t-il indiqué. L’ex-stratège de Donald Trump entend susciter une révolte populiste de droite dans l’ensemble du continent grâce aux élections du Parlement européen prévues en mai 2019. Une fondation baptisée «Le Mouvement » est appelé à voir le jour, afin d’organiser les différentes formations de droites et de favoriser l’élection d’un groupe eurodéputés suffisant influent susceptible de paralyser l’action des forces traditionnelles. «Avec Le Mouvement, et mes partenaires en Belgique (où sera installé son QG), nous allons construire un groupe et lorsque le président Trump aura battu le parti démocrate aux élections (mi-mandat) en novembre, je passerai 80% de mon temps en Europe en vue des élections européennes », a-t-il assuré. «Et si vous jugez que je peux vous faire gagner, alors je vous proposerai des sondages, des données analytiques… On installera des centres de crise, tout ce qui est nécessaire pour gagner des élections », a-t- promis. Steve Bannon a profité de son périple européen pour nouer des contacts avec les principaux leaders nationalises tels que Marine Le Pen en France, Nigel Farage au Royaume-Uni, Viktor Orban en Hongrie et Salvini en Italie. L’ancien patron du site ulra-conservateur américain, Breitbart a prédit une nouvelle crise financière, en marge de sa première grande intervention publique en Italie. «Elle fera paraître celle de 2008 comme un pique-nique dominical. Ce sera une crise de la dette, une crise monétaire », a-t-il prévenu.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article