Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

A l’instar de l’affaire de la corruption à la FIFA éclatée en mai 2015 avant d’être réglée, la Confédération africaine de football (CAF) n’est pas épargnée par le phénomène de corruption pour lequel les responsables de l’instance africaine de  football entendent lutter efficacement contre la corruption, une volonté affichée par le président Ahmad Ahmad. Publiée par le site BBC le 31 juillet 2018, l’information fait état  d’une déclaration attribuée au président de la Caf qui se félicite de ce que le football africain faisait des progrès dans sa lutte contre la corruption : un problème qui selon lui, affecte le monde entier et non  pas seulement le continent africain. Ahmad Ahmad, prenant la parole lors de la finale de Cosafa M17, dimanche dernier à l’ile Maurice,  a affirmé que la Caf a engagé beaucoup de réformes pour combattre la corruption depuis qu’il a été porté à la tête de la direction de la confédération, il y a seize ans. «Nous avons commencé à lutter contre la corruption et nous avons modifié de nombreuses règles », a indiqué Ahmad à BBC sport.

Ce combat est mené partout dans le monde, ce n’est pas seulement en Afrique. «Peut-être que cela est visible dans certains pays d’Afrique mais croyez-moi, je suis sûr que dans tous les secteurs et tous les pays, il y a la corruption », a-t-il ajouté. Accusé de corruption en juin dernier, le président de l’association ghanéenne de football, a porté sa démission  à la FIFA et à la Caf après avoir été filmé recevant 65 000 dollars soit 43 000 euros en espèces des mains d’un journaliste infiltré. Une allégation de corruption contre l’entraîneur Salisu Yusuf a obligé la Fédération nigériane de football à mener des enquêtes pour faire la lumière sur ces allégations réfutées par leur présumé auteurs. Le président Ahmad s’est gardé de commenté les cas individuels, mais a  affirmé que la Caf a fait d’importants progrès pendant ces derniers mois. «Tout d’abord, avec les finances, il y a la transparence et la conformité qui n’est pas disponible dans d’autres secteurs en Afrique et nous avons changé certains de nos employés qui étaient impliqués dans la corruption auparavant ». Alors que le Ghana était pressenti pour accueillir la Coupe d’Afrique des Nations féminine 2018 en novembre prochain, le président de la Caf a déclaré qu’il suivait attentivement le tournoi. «J’ai une réunion avec le ministre ghanéen de la Jeunesse et des Sports la semaine prochaine à Madagascar. Il vient me voir et nous discuterons de cette question ainsi que de la ‘Ghana Football Association », a révélé Ahmad. Cependant, il n’a fait aucun commentaire concernant la Coupe d’Afrique des Nations 2019 qui se déroulera au Cameroun, se bornant à indiquer que le sujet sera abordé lors du congrès extraordinaire de Caf en septembre à Sham El Sheikh en Egypte.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article