Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Une vraie guerre des ondes déclarée simultanément par deux responsables des médias tchadiens à travers deux communiqués de presse, dont le premier porte la signature de monsieur Franck Mbaidjé Mbaidigotar en date du mercredi 08 août 2018 à l'issue d’une Assemblée générale tenue à N’Djamena la capitale tchadienne : «Le Patronat de la Presse Tchadienne informe l’opinion nationale et internationale, par décision N°001 prise par l’Assemblée générale extraordinaire, tenue le 08 août 2018 à la Maison des médias, qu’Allahondoum Juda, Directeur de Publication de l’Hebdomadaire Le Visionnaire, ex-président du Patronat de la Presse Tchadienne (PPT), est exclu de cette organisation faîtière pour malversation financière, opacité dans la gestion, abus d’autorité et moralité douteuse et pour haute trahison conformément à l’article 19 du statut ».

Et le second communiqué de presse est signé justement de monsieur Allahondoum Juda lui-même en tant que président du Patronat de la Presse Tchadienne(PPT) en date de jeudi 09 août 2018, apportant formellement un démenti au précédent communiqué fait par monsieur Franck Mbaidjé Mbaidigotar : «Le président du Patronat de la Presse Tchadienne(PPT), apporte son démenti à la communication faite par monsieur Franck Mbaidjé Mbaidigotar en date du 08 août dernier faisant écho d’une prétendue Assemblée générale extraordinaire tenue le même jour à la Maison des médias du Tchad et qui aurait débouché sur son «exclusion» ? Cette réunion convoquée par le Directeur de Publication du journal Tribune Info, monsieur Eric Kokinagué, par ailleurs Secrétaire général de l’association suspendu de ses responsabilités au PPT pour manquement grave (détournement de fonds),le 03 août 2018,et qui a regroupé, certains de ses complices dont le trésorier de l’Association monsieur Franck Mbaidjé Mbaidigotar, signataire dudit communiqué de presse, est de nullité absolue au regard des textes statutaires de l’Association».

Entre les deux communiqués de presse, lequel des signataires dit la vérité et pourquoi sont-ils arrivés à ce point de rupture? Dans le communiqué de presse de mercredi 08 août 2018, portant la signature de Franck Mbaidjé Mbaidigotar, celui-ci eut pris également une seconde décision importante quand il déclare: «En outre le Bureau exécutif est dissous. Tout acte que posera cet individu au nom du Patronat de la Presse Tchadienne (PPT) n’engagera que sa personne. A ce titre, le Patronat de la Presse Tchadienne se réserve le droit d’engager des poursuites judiciaires contre lui». Monsieur Allahondoum Juda en tant que président du Patronat de la Presse Tchadienne remet en cause cette décision en faisant une mise au point à travers son communiqué de presse de ce jeudi 09 août 2018 : «Le président du Patronat de la Presse Tchadienne rappelle qu’en application des article 13 et 14 des statuts de l’Association, une Assemblée générale devant décider de la vie de l’organisation est déjà programmée pour le 29 septembre 2018.Par conséquent, il invite les agitateurs à revenir sur terre pour assister à ce rendez-vous statutaire pour discuter dans le respect des textes. Il ne sert à rien de faire des sorties hasardeuses et inopportunes dans le seul but de salir l’image et porter préjudices au fonctionnement de la jeune organisation dont il est membre fondateur».

Et cette guerre des ondes continue de plus belle avec la réplique de monsieur Franck Mbaidjé Mbaidigotar contre les communications de celui qu’il considère désormais d’ex-président du Patronat de la Presse Tchadienne (PPT), en l’occurrence Juda Allahondoum : «Un Comité d’organisation du nouveau bureau, piloté par Franck Mbaidjé Mbaidigotar est mis sur pied pour organiser les élections dans les prochains jours.Fait à N’Djaména, le 08 août 2018 pour l’Assemblée extraordinaire.Franck Mbaidjé Mbaidigotar». Mais monsieur Juda Allahondoum contexte formellement leur décision quand il déclare : «En outre, le président du Patronat de la Presse Tchadienne rappelle l’opinion nationale et internationale, qu’il demeure jusqu’à preuve de contraire, la seule voix autorisée du PPT. Il se réserve le droit d’astreindre en justice les moralisateurs déguisés du 8 août 2018 à la maison des médias. N’Djamena, le 9 août 2018. Le Président, Juda Allahondoum». Chaque lecteur fera sa propre opinion en fonction des arguments développés par chacun des protagonistes. Mais une chose est sûre, toute division affaiblie et ne dit-on pas que le linge sale se lave toujours en famille ! Il vaut mieux faire la paix de brave et que chacun balaie d'abord devant sa propre cour, car il est souvent facile de jeter la pierre sur l'autre, mais si d'aventure quelqu'un a tort qu'il reconnaisse sa faute au lieu d'aller promptement et inutilement à l'affrontement comme c'est souvent le cas au Tchad. 

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article