Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Le président américain dont les relations sont exécrables avec les services de renseignement, vient de faire encore une victime avec le limogeage de Peter Strzok par le directeur adjoint du FBI, David Bowdich. Ce dernier avait ordonné la cessation de ses fonctions vendredi dernier, d’après l’information publiée le lundi 13 août par le site RTBF, relayant l’annonce faite par son avocat Aitan Goeman. Peter Strzok, chef adjoint du contre-espionnage au FBI, était très impliqué dans l’enquête confiée au procureur spécial Robert Mueller sur l’ingérence de Moscou et l’entente supposée entre des membres de l’équipe de campagne de Donald Trump et le Kremlin.

En décembre 2017, il avait déjà été écarté de l’enquête, suite à la publication de messages assez critiques à l’égard du patron de la Maison Blanche, Donald Trump. «La décision de renvoyer l’agent spécial Strzok n’est pas seulement une entorse à la pratique habituelle du Bureau, mais contredit également le témoignage du directeur Christopher Wray devant le Congrès et ses assurances que le FBI avait donné dans sa déclaration», explique également son avocat. Le président Trump s’est fendu d’un Tweet en guise de réaction : «L’agent Strzok, ancien membre du FBI, vient d’être renvoyé, il était responsable de l’enquête simulée de «Crooked» Hillary Clinton. C’était une fraude totale pour le public américain, qui méritait mieux !»

D.P

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article