Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

François Filon a disparu de l’espace public depuis son fiasco aux élections présidentielles. Que devient l’ex premier de ministre et candidat du Mouvement Les Républicains ? Après une chute vertigineuse comme celle qu’a connue François Fillon, il est difficile de se relever, mais ce précédent semble se construire une autre vie loin des espaces médiatique et publique.

Le magazine «Challenges» nous apporte quelques informations sur  ce dernier. «Sur un lotus, un lotus Elan de 1965. François Fillon a fait sa première apparition publique depuis son fiasco présidentiel lors de la garden party d’Anne Meaux, qui s’était occupée de sa communication. Dans les jardins du Cercle de l’Union interalliée, la présidente d’image 7 avait convié  le Tout-Paris. L’ex Premier ministre, sanglé dans un costume impeccable bleu marine à fines rayures rouges, détendu, se montre disert… quant il s’agit de course automobile, sa passion. Nommé président de la commission constructeurs de la Fédération internationale automobile, il parle du Grand Prix de France au Castellet, sur le mythique circuit Paul Ricard, où il s’était rendu la semaine précédente. Et du Mans Classic, où il a couru le week-end du 7 juillet, avec son frère. «Et puis je me suis mis motocross, avec des amis, en Auvergne, c’est formidable», ajoute-t-il, des étoiles dans les y eu. Nul stigmate apparent de la tourmente de 2017. François Fillon a tourné la page. Il voyage beaucoup, surtout en Asie. Au Japon, où Tikehau Capital (dont il est associé) est à la recherche d’un partenaire. Cela tombe bien : en 2013, l’empereur Akihito l’avait élevé au rang de grand cordon de l’Ordre du Soleil levant, la distinction la plus élevée. Un sésame. Et en Chine où la société de gestion d’actifs commence à s’implanter. Ne regrette-t-il pas la vie politique ? Les lèvres tremblent très légèrement, mais il confie : «Je m’interdis d’y penser, cela ne sert à rien» Sur les affaires, il affirme, droit dans les yeux : «Je sais comment ça va finir, mais cela va prendre du temps» En attendant, profil discret. Et Fillon de lancer tout sourire : «Vous savez, c’est une autre vie, cette année, j’ai fait quatre fois du ski.»

Choix et commentaire de Fabien Essibeye Fangbo,journaliste stagiaire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article