Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Le vendredi 6 juillet 2018, la France d’Emmanuel Macron a battu  l’Uruguay 2-0  en quart de finale pour se qualifier à la demi-finale au mondial de Russie. Et ce fut  un temps fort  pour les Français et les supporteurs ayant décidé de se rallier tous derrière les joueurs et leur entraîneur Didier Deschamps. Et que va-t-il se passer pour cette équipe française de football qui joue aujourd’hui mardi 10 juillet 2018 à 20h un face à face pour la qualification à la finale  avec la Belgique sa voisine ? La France remporterait-elle une fois de plus cette coupe du monde comme elle l’avait arrachée en 1998 face aux Brésiliens ? 1998-2018, cela fait 20 ans de patience,de renouvellement des joueurs et d’entraîneurs et surtout de débats politiques, de prolifération des propos racistes et des préjugés renforcés par des procès d’intentions inutiles. Car, en France pour ceux qui connaissent bien ou moyennement ce pays, tout est mis sur le compte de la politique, même l’eau que nous buvons comme l’avait dit François Tombalbaye, né NGarta Tombalbaye (l’un des défunts présidents tchadiens né le 15 juin 1918 à Bessada, près de Koumra au sud du Tchad et assassiné lors d’un coup d’Etat le 13 avril 1975).Et il a raison, car Cette demi-finale qui se joue aujourd’hui au Stade de Saint-Pétersbourg en Russie a des centaines de visages, parmi lequel on retient celui de la politique, d'autant plus que le président français Emmanuel Macron et les familles des joueurs, le roi  des Belges, tous eurent annoncé leur présence. Selon les médias français, le chef de l'Etat a reporté la présentation du Plan pauvreté  à septembre prochain  à cause d'un match de football. 

Il y aura comme dit la presse française, du beau monde dans les tribunes du stade de Saint-Pétersbourg pour cette demi-finale entre la France et la Belgique, dont la diffusion serait intégralement assurée par TF1, RFI et d'autres moyens de communications.Bravo les voisins demi-finalistes ! Et les commentaires vont bon train. Car la presse française rapporte que:«Les plus hauts personnages des deux pays feront le déplacement. «C’est confirmé, le roi y sera avec la reine. Pour nous, c’est un moment historique, immanquable, ce n’est que la deuxième fois que la Belgique est en demi-finale d’un Mondial», a déclaré le service communication du palais, faisant référence à la demie finale perdue contre l'Argentine en 1986. Le roi Philippe avait déjà assisté, avec ses deux fils, au match Belgique-Tunisie le 23 juin à Moscou.Le président de la République Emmanuel Macron fera également le déplacement. Il avait annoncé lors d’une visite à Saint-Pétersbourg le 25 mai dernier qu’il reviendrait si la France se qualifiait pour les demi-finales puis pour la finale. Mardi, il effectuera donc un aller-retour en Russie pour assister au match entre la France et la Belgique. «Bravo à nos Bleus. Rendez-vous mardi !», avait tweeté Emmanuel Macron vendredi dernier à l’issue du quart de finale remporté 2-0 face à l’Uruguay. Le chef de l'Etat a invité cinq personnes pour l'accompagner à Saint-Pétersbourg. Ont été conviés Jean-Pierre Papin, l'ex-buteur de l'OM, le club préféré du chef de l'Etat, Guy Roux, l'ex-entraîneur d'Auxerre, l'écrivain Olivier Guez, auteur de chroniques sur le Mondial dans Le Monde, et Sylvain Porthault, président du club de foot de Suresnes (Hauts-de-Seine), où a débuté le joueur de l'équipe de France N'Golo Kanté. Le cinquième invité est un jeune garçon qu'Emmanuel Macron avait croisé lors d'un déplacement sur la base de loisirs de Moisson (Yvelines) en août 2017 ». 

Le comble de l’événement, il y aura partout des écrans géants installés pour la circonstance. En France par exemple, chaque ville décide de mettre en place une ou plusieurs Fan zones  sous haute protection. Par exemple à Toulouse, une des grandes villes de France située au sud-ouest, les supporters prendront d’assaut très tôt l’espace situé tout au long de la Garonne nommé prairie de filtre où sera dressé un écran géant comme c’était le cas lors du quart de finale France-Uruguay. A Paris  aussi la presse française annonce que cette demi-finale Promesse tenue pour la maire de Paris. Anne Hidalgo s'était engagée à installer un écran géant en cas de qualification des Bleus pour les demi-finales de la coupe du monde en Russie. Mardi, la rencontre France-Belgique sera donc retransmise pour les supporters parisiens sur le parvis de l'Hôtel de ville. «Le public pourra accéder au parvis de l'Hôtel de Ville à partir de 18 h dans la limite de 20.000 spectateurs », précise la mairie dans un communiqué. Que la meilleure équipe gagne ! En attendant la fin du sifflet final de l'arbitre pour départager les deux équipes, il serait bien sage de fredonner la chanson fort juste de cet artiste africain : «Le football ce n’est pas la guerre, il faut juste savoir faire ».

Ahmat Zéïdane Bichara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article