Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Le site BBC daté du vendredi 20 juillet rapporte l’information selon laquelle les femmes marocaines sont montées au créneau pour dénoncer une campagne contre les «vêtements obscènes ». Les femmes marocaines ont décidé de riposter à une campagne en ligne, qui demande aux hommes de surveiller les vêtements des femmes quoique les femmes aient le droit de porter ce qu’elles veulent. «Soyez un homme et ne laissez pas vos femmes et vos filles sortir dans des vêtements serrés », c’est l’appellation d’un groupe Facebook dont les participants considèrent que les hommes devraient lutter contre le harcèlement dans les rues en interdisant aux femmes de porter des vêtements obscènes en public, des bikinis ou autres vêtements dits «révélateurs».Le débat s’est propagé sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter avec le hashtag#kounrajoulan et ses déclinaisons en anglais#BeAMan et en français#soisunhomme.

Beaucoup d’internautes se sont indignés contre cette tendance sur les médias sociaux et ont réagi avec une autre hashtag #BeAFreeWomen ou #soisunevraiefemme. L’idée de «couvrir les femmes» a été largement critiquée par certains utilisateurs du réseau social, qualifiant la campagne en ligne de «patriarcale» et «misogyne». Un internaute a écrit Facebook : «Tout le monde a la liberté exclusive de prendre la décision de porter n’importe quel vêtement sur la plage…Nous vivons dans un Etat de droit, pas dans un Etat religieux». Un autre très critique réplique : «Sois un homme et laisse-la tranquille ». Quant à Magda Karami, «Parce que je suis une femme marocaine libre, ma campagne sera ‘soyez un homme et prenez soin de vous’». En 2015, ce sont les blogueurs algériens qui ont initié cette campagne avant qu’elle ne se répande à d’autres pays arabes, selon BBC Arabic.

D.P

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article