Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Le site BBC a publié le mercredi 10 juillet l’information selon laquelle le patron du parlement européen, Antonio Tajani eut annoncé lors d’une visite à tripoli en Libye, la nécessité d’établir une «liste noire» des principaux passeurs de migrants afin de lutter contre le trafic en Europe et en Afrique. Le président du Parlement européen a affirmé lors d’une conférence de presse : «les passeurs sont des terroristes, des trafiquants d’armes et d’êtres humains, si nous n’avions pas à anéantir ces organisations criminelles, il sera très difficile de lutter contre l’immigration clandestine».

Antonio Tajani a mis à profit son passage à Tripoli pour rencontrer le chef du gouvernement libyen d’union nationale, Fayez al-Saraj adoubé par la communauté internationale avec qui il a échangé de l’impérieuse nécessité de surveiller les frontières sud de la Libye en vue d’éradiquer ou du moins de réduire les flux de migrants en provenance des pays subsahariens . Par ailleurs, il a rassuré son hôte en lui promettant que l’Union européenne était disposée à aider la Libye dans l’organisation des prochaines élections, en particulier dans la préparation technique et la phase d’envoi d’observateurs pour veiller au bon déroulement du scrutin. La recherche du consensus a conduit le président français Emmanuel Macron à réunir à Paris les principaux belligérants de la crise libyenne. Cette initiative encourageante a permis d’obtenir un engagement sur des élections présidentielles et législatives le 10 décembre prochain. Malgré les  bonnes intentions des participants, le morcellement du pays rend toutefois incertaine la tenue du scrutin, selon les termes convenus. Ce qui maintiendra le peuple libyen dans la souffrance et l’insécurité permanente depuis la mort tragique de Kadhafi en 2011.

D.P

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article