Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Le site RTBF publie le 26 juillet, une information triste rapportée par l’agence AFP qui révèle la mort troublante du directeur de projet du barrage de la Renaissance, un important projet énergétique, dont les travaux ont démarré depuis 2011. Le responsable dudit projet a été retrouvé mort jeudi dans sa voiture à Addis Abeba, a indiqué une source médiatique proche du pouvoir. La radio-télévision proche du pouvoir Fana, confirme bien la mort de Simegnew Bekele, qui  «a été retrouvé mort dans sa voiture à Meskel square », au centre de la capitale éthiopienne. La Fana précise  que «la cause de sa mort n’est pas connue». Cet homme était manifestement le visage de ce projet monumental en chantier près de la frontière entre soudanaise et qui, avec une capacité de 6000 mégawatts, soit l’équivalent de six réacteurs nucléaires,  sera à terme le plus monstrueux barrage d’Afrique. Le désormais ex-directeur passé de la vie à trépas, avait accordé mercredi une interview à la BBC en amharique, pendant laquelle il rassurait que les travaux du barrage se déroulent plutôt bien conformément aux attentes. L’Egypte avait vivement critiqué ce projet estimé à 4 milliards de dollars (3,2 milliards d’euros), dont les installations construites sur le Nil Bleu risquaient d’affecter le niveau de l’eau sur son territoire, situé en aval.

 

Les Egyptiens sont tributaires du Nil à hauteur de 90% pour leur approvisionnement en eau. Un accord a été conclu entre le Soudan, l’Egypte et l’Ethiopie afin de mettre sur pied un comité scientifique chargé d’étudier l’impact du barrage. Avec la mort de monsieur Simegnew, c’est le second responsable de haut rang retrouvé mort ces derniers mois. En mai, Deep Kamra, directeur local du groupe Dangote avait été attaqué avec deux de ses collaborateurs, au cours de laquelle ils ont tous été tués à l’extérieur d’Addis Abeba. Engagé tous azimuts dans la transformation de son économie, le barrage de la Renaissance constitue l’un de plus importants projets actuellement en cours en Ethiopie, qui s’attèle résolument au développement de chemin de fer et de parcs industriels dans le but de lutter contre la pauvreté. Les autorités éthiopiennes ont annoncé au début de l’année que deux tribunes sur les 16 produiront de l’électricité en 2018. Le Nil Bleu prend sa source en Ethiopie avant de rejoindre le Nil Blanc à Khartoum pour former le Nil qui arrose le Soudan et l’Egypte avant de se jeter dans la Méditerranée.

Moussa T.Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article