Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Le président Donald Trump dit avoir discuté de ce qu’il a qualifié de «Fake news » avec l’un des responsables de la presse américaine, en l’occurrence le directeur de publication de New York Times (NYT) ce dimanche 29 juillet, tel que le rapporte l’AFP cité par le site RTBF. C’est l’un des journaux américains le plus réputé, qui fait souvent l’objet des critiques acerbes de la part du locataire de la Maison Blanche. «J’ai eu une très bonne et intéressante rencontre à la Maison Blanche avec A.G Sulzberger, directeur du New York Times », a annoncé via un Tweet le président, sans fournir de précisions sur la date ni sur les circonstances de cet entretien. «Nous avons passé beaucoup de temps à parler des vastes quantités de Fake news qui sont publiées par les médias et comment ces Fake news se sont métamorphosées en une phrase +Ennemi du peuple. Triste », a-t-il ajouté. Le directeur du New York Times a déclaré avoir alerté le président américain  sur le fait que ses propos contre les médias étaient «dangereux et nuisibles ». «J’ai dit au président directement que je pensais que son discours n’était pas seulement facteur de division mais était de plus en plus dangereux », a annoncé A.G Sulzberger dans un communiqué confirmant cette rencontre ayant eu lieu le 20 juillet à la demande de la Maison Blanche.

Le président a révélé cette information par un Tweet tôt hier dimanche. «Je l’ai imploré de revenir sur ses vastes attaques contre le journalisme, que je pense être dangereuses et nuisibles pour notre pays », a renchéri monsieur Sulzberger. Le New York Times et d’autres médias sont régulièrement taxés de «Fake News Medias », entendez les médias de fausses informations, qu’il attaque sans relâche lorsqu’ils ne lui sont pas favorables. Parmi les critiques du président formulées via Twitter à l’encontre de près de 500 personnes et entités, Donald Trump a qualifié le NYT de «défaillant et corrompu », de «quasi-lobbyiste» et de «partial» ou encore de « vraiment l’un des pires journaux » ayant «la plus imprécise couverture». Selon la longue liste des récriminations répertoriées dans le journal, l’ancien homme d’affaire immobilier a aussi dénoncé des « sources inexistantes » ou «bidons », un personnel « incompétent » qui «écrit sciemment des mensonges ».Agé seulement de 37 ans, Arthur Gregg Sulzberger avait remplacé son père Arthur Ochs Sulzberger au début de l’année 2018, comme directeur de la publication du NYT.  Le journal est sous contrôle familial depuis plus de 120 ans. D’autres médias comme la chaîne de télévision CNN ou Washington  post sont également  la cible du président américain.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article