Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Dans sa publication de mardi 10 juillet, le site RTBF citant l’AFP s’est intéressé au scandale des enfants séparés qui défraie la chronique aux Etats-Unis. L’AFP rapporte qu’un juge a accordé lundi un délai supplémentaire au gouvernement américain en vue de parvenir à la réunification des jeunes enfants de migrants avec leurs parents incarcérés à la frontière après que les autorités aient reconnu de disposer de peu de temps, si l’on en croit les sources médiatiques. En principe, 102 enfants de moins de cinq ans devraient être réunis avant mardi avec leurs parents conformément à une ordonnance prise par le juge Dana Sabraw.

Cependant, l’avocate du ministère de la justice américaine, Sarah Fabian a déploré lors d’une audience publique lundi dernier que seule la moitié de la centaine d’enfants concernés auraient retrouvé leur famille avant la date butoir de mardi fixée par le juge. Ce qui avait conduit les autorités fédérales américaines de solliciter un délai vendredi au motif de manquer de temps pour confirmer les identités, à l’aide notamment de tests ADN. Tout en admettant que certains cas nécessitaient «plus de temps », le juge Sabraw a réalisé avoir constaté «un progrès réel ». Et il a ajouté : «J’ai bon espoir que la plupart de ces familles soient réunies mardi et nous aurons une idée plus claire de qui n’aura pas été réuni, pourquoi et de combien de temps il faudra». Victimes de la politique de tolérance zéro contre l’immigration illégale prônée par Trump, plus de 2 300 enfants ont été, en quelques semaines écartés de leurs parentes et hébergés dans des centres d’accueil gérés par le ministère de la santé américaine. Quelque 11 800 mineurs sont encore gardés par les autorités américaines après avoir franchi illégalement la frontière. Nombre d’entre eux sont des adolescents arrivés sans leurs parents. Vu la protestation mondiale provoquée par une telle politique absurde, le président Trump a déclaré le 20 juin qu’il mettait fin aux séparations de familles à la frontière américano-mexicaine.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article